AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez
 

 Surprise! ▽ Iain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicol R. Dunegan

Nicol R. Dunegan

rise out of the ground





› Célébrité : Mads Mikkelsen
› Crédits : mélopée

› Messages : 284
› Arrivée en ville : 30/06/2013

Surprise! ▽ Iain Empty
MessageSujet: Surprise! ▽ Iain   Surprise! ▽ Iain EmptyDim 29 Sep 2013 - 16:37


SLEEPWALK

Le marcheur erre dans la nuit, guidé par les démons de l'indicible...



Un chemin se trace dans les abysses qui m’entourent. Instinctivement, je m’engage sur l’impalpable sentier, désireux de quitter ce monde de ténèbres pour rejoindre la réalité. Où suis-je ? Je ne sais pas. Un rêve sans doute. La mort peut-être ? Oui, peut-être ai-je finalement succombé pendant mon sommeil pour enfin rejoindre ma dulcinée et ma chérie dans l’au-delà. C’est peut-être ce chemin qui me ramènera auprès d’elles. Du moins l'espérai-je...

Au cœur de la nuit, Stoneheaven semblait plus que jamais profondément endormie. Bien que les ruelles soient éclairées par les rangées de lampadaires, le silence urbain était à son apogée. Pas un écho de musique ni même des éclats de voix. Seul le vent d’automne sifflait entre les bâtiments de la ville. Une nuit bien calme où les cœurs meurtris pourront peut-être chercher le repos de l’âme. Ou sentir l’écrasante culpabilité de vivre les terrasser.  

Pourtant, alors que le clocher de l’église annonce trois heures du matin, ce qui nous laisse supposer que tous les citoyens de Stoneheaven sont bercés dans les bras de Morphée,  on remarque une ombre se profilant sur la berge du lac.  Une silhouette humaine pour plus de précision. Celle-ci se découpe dans le reflet lunaire et semble poursuivre une errance entre les arbres du parc pour finalement rejoindre les quartiers résidentiels. Une scène pour le moins singulière. Fait plus étonnant puisque la personne en question n’est autre que mister Dunegan, ce cher kinésithérapeute récemment ressuscité. Mais ce qui nous interpelle n’est pas l’identité du personnage en question mais sa tenue vestimentaire. Se promener par une fraîche nuit d’automne, en étant simplement vêtu d’un caleçon noir et d’un ample tee-shirt blanc n’était pas une tenue appropriée pour une promenade du soir. Et pour cause, puisque le grand brun était actuellement en train de faire une crise de somnambulisme. Un problème dont Nicol se passerait bien. Hélas, il ne peut contrôler cette motricité mécanique dans son état de profonde inconscience.

Le somnambule marche lentement. Pas après pas. Ses pieds nus embrassent dans un baiser fiévreux le bitume recouvert des feuilles multicolores. Les bourrasques tièdes d’un vent capricieux soufflent dans le tee-shirt trop large du quarantenaire, mais cela ne semble pas suffisant pour l’extirper de son semi-sommeil. Jusqu’où allait-il marcher? Il ne semblait y avoir de fin à son errance.

L’homme délaisse finalement la route pour s’aventurer au hasard, du moins le suppose t’on, dans le jardin d’une propriété qui n’était pas la sienne. A croire que les flagrances des parterres de fleurs dont le jardin est richement doté semblent attirés l’égaré du soir. A moins que ça ne soit la danse des lucioles au-dessus de quelques buissons bien taillés qui ne captive le bel endormi ? Pourtant, cette errance au jardin d’Eden prendra bientôt fin. Déjà, des bruits commencent doucement à retentir depuis la maisonnée jusque l’à endormie. Des bruits qui auraient pu mettre la puce à l’oreille du somnambule.  Hélas, ce dernier s'obstine à tourner entre les parterres de fleurs et rangées de haie. Et tout cela, dans l’obscurité la plus totale puisque la lune n’a pas tardé à être recouverte par des épais moutons de nuages abyssales. Gare à une réaction intempestive du propriétaire des lieux !  



_________________
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité






Surprise! ▽ Iain Empty
MessageSujet: Re: Surprise! ▽ Iain   Surprise! ▽ Iain EmptyLun 30 Sep 2013 - 10:01


Iain n’avait pas pour habitude de se coucher tôt. Il était même plutôt du genre hyperactif. A trois heures du matin cette nuit-là, il était donc en train de regarder un film de Stewart qu’il n’avait pas encore vu. Il n’était pas d’un avis très objectif puisqu’il aimait énormément le travail du réalisateur et son seul chagrin était de ne pas faire partie du casting. A côté de ça, il ne convenait pas au rôle principal masculin, il le reconnaissait. Et il reconnaissait aussi que l’acteur en question était doué. Le générique défilait sur le petit écran de son ordinateur portable et Iain somnolait, la tête coincée entre deux oreillers. Il semblerait qu’il allait devoir revoir les dernières minutes du film. La bouche ouverte, il ressemblait à un de ces cartoons qui avalent les mouches en dormant.

C’est à ce moment-là que Rover (son bichon à poils longs) se mit en tête d’aboyer aussi fort que possible. Enroulé en boule près de ses pieds quelques minutes plus tôt, il était à présent campé sur ses quatre pattes, le nez fixé contre le carreau de la fenêtre. Iain ne fermait jamais ses volets, il aimait se réveiller avec la lumière du jour, quitte à faire une sieste plus tard s’il s’était couché trop tard. Les aboiements le réveillèrent indubitablement et il marmonna à son chien de se taire, mais peine perdue. Il se redressa et se pencha vers lui pour le prendre dans ses bras mais son regard fatigué tomba sur un fait étrange dans le jardin.

Une silhouette ornée d’un t-shirt blanc bien visible au clair de lune se baladait dans le jardin comme si de rien n’était. Trop loin pour reconnaitre qui que ce soit, Iain pensa immédiatement à un cambrioleur (peu intelligent certes, vu la tenue). Tout à fait réveillé par la peur, il sortit de son lit et enfila ses pantoufles sur son jogging un peu trop usé mais dans lequel il était le plus confortable pour dormir. Pas de t-shirt quant à lui, il n’y pensa même pas car il tentait de se souvenir où il avait pu entreposer sa vieille batte de baseball. Il la trouva au fin fond d’un placard et descendit les marches jusqu’à la porte d’entrée qu’il ouvrit. Il se glissa dehors, repérant la tête brune de la silhouette et la rejoignant aussi silencieusement que possible. Heureusement, la lune était pleine cette nuit, ou presque, et il pouvait y voir sans trop de problème.

A un coin de bosquet, il leva sa batte prêt à frapper lorsque l’homme arriverait mais quelle ne fut pas sa surprise lorsque la silhouette débarqua et qu’il se retrouva nez à nez avec elle. « Nicol !! » s’exclama-t-il aussi soulagé que surpris. « On peut savoir ce qu’il te prend ? J’ai eu la trouille de ma vie ! Si tu voulais un whisky, t’avais juste à sonner ! » mais Iain parlait dans le vide. Il secoua une main devant le nez de Nicol. Rien. Quoi ? Depuis quand Nicol était-il somnambule ? Et puis il se souvint du décès de son ami et de celui de sa nièce et de son neveu. Les gens n’étaient plus vraiment les même lorsqu’ils revenaient à eux et Iain sentit un pincement dans son cœur. Il resta planté là, un moment, la main sur le bras de son ami. Il avait entendu quelque part qu’il ne fallait pas réveiller un somnambule sous peine qu’il ait des séquelles et des traumatismes. Le blond n’allait donc certainement pas s’amuser à ça, encore moins avec le kiné. Il le prit par le bras et l’entraîna en silence jusqu’à la maison et jusqu’à sa chambre pour ne pas réveiller Freddie et Charley avec des bruits dans le salon. Là, il allongea son ami et s’installa dans un fauteuil à côté dans lequel il s’endormit. Rover était allé se blottir contre Nicol, il n’était pas un étranger pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Nicol R. Dunegan

Nicol R. Dunegan

rise out of the ground





› Célébrité : Mads Mikkelsen
› Crédits : mélopée

› Messages : 284
› Arrivée en ville : 30/06/2013

Surprise! ▽ Iain Empty
MessageSujet: Re: Surprise! ▽ Iain   Surprise! ▽ Iain EmptySam 5 Oct 2013 - 10:43



Nausée. Je la sens glisser en moi tel un serpent vicieux. Elle empoigne mon œsophage et les organes de mon torse avec fermeté. Le chemin que j’avais jusqu’alors suivis d’un pas hésitant disparaît pour laisser place à un décor flou et sombre. Les paupières lourdes, c’est avec difficulté que je papillonne des yeux. Autrefois debout, je remarque alors que je ne le suis plus. Au lieu de quoi, je sens la texture froide du cuir sur lequel je suis allongé. Du cuir ? Je tâtonne d’une main hésitante les contours du cuir qui me laisse penser que je me trouve en ce moment même sur un canapé. Ou ce qui s’en apparente. Curieux, je m’efforce d’accommoder ma rétine embuée au paysage qui m’entoure. Quelques secondes me suffirent à identifier la pièce dans laquelle je me trouve : un salon. Pas le mien. Bien vite, je commence à frissonner malgré la couverture qui me recouvre. Où suis-je ? L’inquiétude enlace mon cœur pour l’inciter à battre plus vite. Où suis-je bordel ?! Tremblant, non pas de peur mais comme si je sortais d’une eau glacée, je m’enroule dans la couverture et amorce un mouvement pour me redresser. C’est alors que je remarque la forme installée sur le canapé voisin. La lumière lunaire qui filtre à travers les grandes baies vitrées souligne les contours de cette silhouette que j’identifie sans peine. Iain ?.  Je m’approche d’un pas pour confirmer cette hypothèse. Oui, c’est bien lui. Dans l’éventualité où je me trouverai chez mon vieil ami, s’en suit les multiples questions de la façon dont j’aurai atterri ici, au beau milieu de la nuit…en pyjama ! Les souvenirs de la veille me sont pourtant aussi clairs que de l’eau de roche. Je me souviens sans peine être allé me coucher dans mon lit, étourdi après avoir bu quelques verres de Bourbon.

« Iain ? »croassai-je d’une voix enrouée qui me fait grimacer. Aurais-je pris froid ? L’homme ne semble pas se réveiller. Je pose mes doigts sur son avant bras avec prudence, espérant que ce contact arracherait l’artiste des bras de Morphée. « Iain… »réitérai-je avec plus de fermeté, en augmentant le volume de ma voix sans pour autant crier. Cela demeurait un chuchotement hésitant à cette curieuse situation. Un gémissement de mécontentement m’informe que cette opération porte ses fruits. Toujours debout,  je resserre la couverture contre moi, non sans lâcher mon cadet d’un regard fiévreux. Je me sens mal. Malade ? Peut-être…mais je n’arrive pas à trouver la cause de cette nausée soudaine. Ce n’est pas comme si j’avais passé un petit temps dehors, vêtu légèrement, au cœur d’une froide nuit d’automne pour me choper la crève. Non. Alors quoi ? Ces questions sont bien vite écartées tandis que j’observe le jeune blond émerger de son sommeil. « Iain…qu’est-ce que je fais ici ? »Lançai-je sans tergiverser. Je veux mettre fin à cette inquiétude en déterminant les raisons de ma présence ici.




_________________
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité






Surprise! ▽ Iain Empty
MessageSujet: Re: Surprise! ▽ Iain   Surprise! ▽ Iain EmptyMer 16 Oct 2013 - 12:31


Volant de nuages en nuages, l’écossais riait en mâchonnant un bout de nuage au goût de guimauve. C’était bon. Il glissa, se roula dans un nuage doux et sucré et finit par rouler sur son ami. Le réalisateur. Normal. Il lui mit un bout de guimauve dans la bouche et ils rirent ensemble pour une raison qui ne se fit pas remarquer. Rien n’était vraiment défini dans le rêve du blond-roux, seul un sentiment de félicité et de joie lui parvenait et son visage souriait bêtement alors qu’une voix résonnait l’appelant par son nom. Dans son rêve, il redressa la tête, surpris « Dieu ? » demanda-t-il confus car il n’est pas le plus fervent des croyants et il était persuadé que si Dieu devait apparaître à quelqu’un ce ne serait certainement pas à lui. La voix résonna une nouvelle, plus puissante. Le réalisateur s’était évaporé, le nuage avait fondu sous ses pieds et il se mit à tomber. Il grogna alors que ses paupières papillonnaient à son réveil. Lorsqu’il ouvrit les yeux, il s’aperçut qu’il était dans le salon et il se souvint de l’épisode « Nicol ». Il avait retrouvé son ami un peu plus tôt, à moitié nu, dans son jardin, en pleine crise de somnambulisme. Il avait été particulièrement surpris car le kiné ne lui en avait jamais parlé mais heureusement, il n’était pas la première personne somnambule qu’il rencontrait et il avait su comment réagir. Sauf qu’en le surveillant, lui-même avait fini par s’endormir dans le fauteuil d’à côté.

« Nicol ? Tu es réveillé ? » demanda-t-il la voix pâteuse. Celle de son ami par contre n’augurait rien de bon quant à son état de santé. « ça va ?... » Il se redressa sur son séant en baillant et s’étirant un peu puis il remarqua son ami qui grelotait, enroulait dans la couverture qu’il lui avait mis sur le dos avant de s’endormir. Son expression ahurie n’arrangeait rien à la scène et Iain se demanda si Nicol était seulement au courant qu’il faisait des crises de somnambulisme. A moins que ça ne soit la première fois qu’il se retrouve aussi éloigné de chez lui. Il se leva et lui sourit pour le rassurer avant de l’entraîner à la cuisine pour faire du café. Avant toutes choses, c’était ce dont il avait le plus besoin. Préparant le filtre avec le café moulu et la dose d’eau, il lui expliqua ce qu’il faisait là, amusé. Nicol avait-il cru qu’ils avaient remis ça après une cuite dont il ne se souvenait pas ? Non bien sûr, cela faisait bien trop longtemps qu’ils ne l’avaient pas fait et Iain avait du mal à s’imaginer à nouveau entre les bras de Nicol. Non pas que ça ne lui plaisait, mais leur amitié avait pris un tournant bien différent depuis le retour à la vie du kiné. Peut-être que l’idée d’être dans les bras d’un mort lui était étrange. Il n’y avait jamais vraiment réfléchi, mais il y pensait souvent sans s’arrêter sur une raison.

« Tu as fait une crise de somnambulisme Nik. Je t’ai trouvé à moitié nu en train d’errer dans mon jardin. Je sais qu’il est beau mais tu aurais pu me demander de le visiter de jour, je ne te l’aurais pas refusé tu sais. » blagua-t-il à la fin pour détendre l’atmosphère. Il ne savait pas trop si Nicol voyait ses crises d’un bon œil ou pas mais il était vrai que c’était dangereux. Déjà ce soir, son ami avait probablement attrapé un rhume et qui sait s’il ne ferait pas une bêtise la prochaine fois. Ne fermait-il pas sa maison avant de dormir ? « Je suppose que tu as oublié de fermer ta porte d’entrée… et ton corps à trouver la sortie. » L’acteur ouvrit un tiroir et sortit une boîte de paracétamol dont il donna un comprimé à son ami. « Prends ça… tu grelottes, tu as du prendre froid…. Quelle idée aussi… en boxer ! » le taquina-t-il encore alors que le café finissait de passer. Il versa deux tasses et posa une devant Nicol. Iain sourit, malgré tout, il était heureux de passer un moment avec lui. Sa perte temporaire avait causé beaucoup de dégâts chez l’acteur. Il ne le lui avait pas dit, pas encore et il ne savait pas s’il le pourrait car il en avait honte. De tous ce qu’il avait pu faire de répréhensible dans sa vie, il n’avait jamais rien regretté. Excepté cette malheureuse rechute qui lui avait fait plus de mal que de bien.
Revenir en haut Aller en bas
Nicol R. Dunegan

Nicol R. Dunegan

rise out of the ground





› Célébrité : Mads Mikkelsen
› Crédits : mélopée

› Messages : 284
› Arrivée en ville : 30/06/2013

Surprise! ▽ Iain Empty
MessageSujet: Re: Surprise! ▽ Iain   Surprise! ▽ Iain EmptySam 19 Oct 2013 - 10:47



Si j’allais bien ? La seule réaction spontanée qui me vint est un haussement des épaules. Si je vais bien ? Psychologiquement ou physiquement ? Dans les deux cas, je n’en sais rien. Pourtant, je ne peux réprimer un petit sourire devant le réveil pâteux de mon vieil ami qui fait ressurgir en moi des lointains souvenirs. Cette époque où nous étions jeunes et frivoles. Et bien que je me retrouvai à nouveau chez Iain, dans une tenue pour le moins suspecte, je ne doutais pas un seul instant que nous ayons pu remettre le couvert à table. Notre relation avait viré à une amitié exclusive depuis mon mariage avec Silias pour finalement s’espacer. Surtout depuis ma résurrection…nous ne nous sommes que peu parlé en trois semaines. Chose que je regrette, mais je n’étais pas au mieux de ma forme. Quoi de plus normal. Il faut un temps d’adaptation pour écarter les pensées suicidaires, les amers regrets et soutenir le regard douloureux de ses proches. Quoiqu’il en soit, je suivis l’acteur jusque dans sa cuisine où il se mit en tête de préparer du café. Bien que de nature patiente, je sentais pondre l’envie de réitérer la question devant une anxiété croissante. Qu’est-ce que je faisais ici !? Heureusement, Iain concéda enfin à me répondre.

La surprise figea mon visage fatigué. Somnambulisme ? Sérieux ? « Tu veux dire que j’ai erré jusqu’à chez toi sans me réveiller ? » Il fallait déjà marcher une sacré trotte entre nos deux maisons respectives que j’avais du mal à croire ses paroles et pourtant, c’était la seule idée plausible que mon esprit acceptait de digérer. Moi, somnambule ? « eh ben merde… »ne pus-je retenir. Car j’avais encore de la chance d’avoir erré en zone connue et sûre, mais que se serait-il passé si mes pas m’avaient conduit jusqu’au lac ? Ou sous les roues d’un camion ? L’idée me fit tant frissonner que je dus serrer davantage la couverture contre moi. « hem…désolé de t’avoir réveillé alors…je…je n’ai aucun souvenir de ma petite excursion donc j’étais un peu chamboulé à mon réveil…dans ton canapé »murmurai-je d’une voix penaude et rauque en acceptant son médicament avec soulagement. Comprimé que j’avale d’une traite au moyen de quelques gorgées d’eau avant de reposer le verre transparent sur la table pour finalement poser mon regard fiévreux sur Iain. « Merci…wé, je comprends pourquoi je me sens mal maintenant…en boxer, dehors, au début de l’automne… pas la meilleure idée que j’ai eue… »marmonnai-je en m’imaginant  errant, à moitié à poils dans les rues de Stoneheaven. Etrange scène qui me fait grimacer.

La caresse de la tasse de café brûlant me réchauffe un peu les mains et embaume mon âme d’un petit réconfort. Je me sens apaisé. Peut-être parce que j’ai l’impression de rattraper le temps perdu avec un vieil ami. Ou peut-être parce que l’odeur du café agit comme un anti-dépresseur sur mon âme meurtrie ? Ou peut-être encore parce que la couleur de la cuisine est reposante. Allez savoir…qu’importe, un engourdissement délicieux commençait à m’envelopper. « Je suis content qu’on se retrouve…même...hum, enfin, si la manière n’est pas la mieux adaptée  et..surtout en vue des circonstances…passées… »murmurai-je en m’empêtrant sur les mots. Super, voilà que je bégaye comme un âne ! « Comment tu vas depuis le temps ?   » Peut-être pas la meilleure question à poser, mais c'est la seule qui vient à l'esprit tandis que j'avalais une première gorgée de café.




_________________
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité






Surprise! ▽ Iain Empty
MessageSujet: Re: Surprise! ▽ Iain   Surprise! ▽ Iain EmptyMer 23 Oct 2013 - 9:07


Face à son ami, l’acteur s’installa sur une chaise, sa tasse de café entre ses mains froides. Le regard posé sur le visage qu’il connaissait si bien depuis le temps, il sentit son estomac se nouer au souvenir de l’affreuse nouvelle qu’il avait appris il y a de ça presque un mois. Le nœud s’étendit pour s’attaquer à sa gorge également et pour ne rien montrer de son malaise, il se racla la gorge et but une gorgée de café qui fut la bienvenue. Il ne voulait pas y repenser. La mort, dans cette ville, était bien étrange et empêchait les vivants de faire leur deuil correctement, espérant peut-être le retour de ceux qui n’avaient pas encore décidé de le faire. Et tout cela touchait Iain de près. Son neveu, sa nièce, un de ses meilleurs amis étaient revenus… alors pourquoi pas sa sœur ? Il aurait sans doute même donné sa propre vie pour qu’elle soit de retour, mais alors, à quoi bon s’ils ne pouvaient être réunis tous les deux ? Iain se sentait nauséeux de penser à tout ça. Il se posait de plus en plus de question à propos de ceux qui étaient revenus, il avait bien vu les changements sur sa nièce et surtout son neveu mais il n’osait pas aborder la question. Il se rendait à présent compte que son ami aussi semblait différent, imperceptiblement certes, mais tout de même, c’était quelque chose que l’on ne pouvait nommer mais que l’on pouvait sentir. Nicol, par exemple, semblait tomber des nues alors qu’il lui apprenait qu’il souffrait de somnambulisme. Il s’agissait donc de quelque chose de nouveau et, instinctivement, Iain se doutait que les premiers symptômes ne sont apparus qu’après son retour. « Exact, enfin… je t’ai trouvé dans mon jardin et tu dormais, donc je suppose que c’est le cas oui… c’est la première fois que ça t’arrive ? »

Oui, il semblait bien que ce soit la première fois et Nicol s’excusa plusieurs fois de l’avoir réveillé et tout un tas de chose qui n’étaient rien lorsqu’il s’agissait d’amis. « Je comprends qu tu aies été chamboulé, normal. Si ça peut te rassurer, j’ai pas profité de toi. Je sais me tenir. » ajouta-t-il pour le taquiner. Le café semblait l’apaiser un peu, il frissonnait moins mais Iain doutait qu’il échappe à un petit rhume pour le coup. Car oui, avec ce temps-là, il n’avait pas choisi la tenue appropriée pour faire une balade au clair de lune. L’acteur but une autre gorgée de café dans le petit silence qui venait de s’installer. Quand son ami reprit la parole, le nœud se fit sentir à nouveau et Iain tenta de le délier avec un sourire. Il reste silencieux pendant qu’il parlait et butait sur les mots. En même temps, qui aurait pu lui en vouloir, la discussion était difficile à aborder et sa dernière question laissa l’acteur démuni face à lui. Que pouvait-il bien répondre ? Iain était fidèle à lui-même, tout allait toujours très bien, même quand il allait mal. Alors quoi ? Pouvait-il seulement lui avouer ce que son décès lui avait coûté ? Il se demandait même s’il savait qu’il avait été un toxico. Ils n’en avaient jamais vraiment parlé, sinon Iain le lui aurait dit. Mais le sujet n’était jamais arrivé sur le plateau, alors le mensonge par omission s’était présenté de lui-même. De toute façon qu’aurait-il pu dire « Au fait Nicol ? Je suis toxico, mais je le vis bien. » non décidément, tout était mieux ainsi.

Alors, Iain, en bon acteur, avala une gorgée de café en souriant. « ça va. J’ai pas … super bien vécu ton décès… mais… tu es là maintenant. On continuera à aller manger thaï le vendredi soir… » Que pouvait-il d’autre ? Sincèrement ? Iain ne mentait pas, mais encore une fois, l’omission était son point fort semblait-il. « Et toi ?... Je veux dire… ça doit être quelque chose de se réveiller après… après ça. Je n’imagine même pas… ce qu’on peut ressentir. De la joie ? De la déception ? C’est… tellement étrange tout ça. Même si j’ai grandi ici, je ne m’y ferais jamais. » Il baissa les yeux un instant. Au final, ça, il n’en avait jamais à personne.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé







Surprise! ▽ Iain Empty
MessageSujet: Re: Surprise! ▽ Iain   Surprise! ▽ Iain Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Surprise! ▽ Iain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOW TO CATCH A MONSTER. :: Administratif :: the news aren't good :: sujets rps-