AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez
 

 LOTERIE : DROPS OUTSIDE. DROPPING BY.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Storyteller

The Storyteller

the ghost's master





› Célébrité : nobody knows.
› Crédits : avatar (c) radioactive opposites.

› Messages : 187
› Arrivée en ville : 13/05/2013

LOTERIE : DROPS OUTSIDE. DROPPING BY. Empty
MessageSujet: LOTERIE : DROPS OUTSIDE. DROPPING BY.   LOTERIE : DROPS OUTSIDE. DROPPING BY. EmptyVen 18 Oct 2013 - 21:37

Loterie : Daisy - Siriel - Bart.


Drops outside. Dropping by.



Quand l’automne arrive peu à peu, le temps devient capricieux.

Les arbres de la ville commençaient à perdre leurs feuilles pour revêtir un autre manteau. Celui de l’automne, plus coloré que les autres, certainement pour contraster avec le gris du ciel. Il était étrange de voir comme la saison semblait faire ralentir la ville. La température extérieure diminuait tandis que les rues de Stonehaven n’avaient jamais vraiment le temps de sécher entre deux averses. Les nuages avaient accordé un peu de répit aux habitants, mais de bien courte durée seulement... Le ciel se remettait déjà à gronder tellement fort que les murs semblaient se mettre à trembler. Un vrai temps de chien, pour ne pas dire que c’était un temps à réveiller les morts.

Lorsque les premières gouttes se mirent à tomber, Daisy était à l’école, occupée à mettre en place les décorations d’Halloween. Crayons, pinceaux, feuilles blanches et autres guirlandes aux nuances de noir et d’orange trainaient ça et là, sur des tables bien trop petites pour qu’elles puissent convenir à des adultes.

Au dehors, des âmes en peine qui se pressaient pour ne pas être trempées jusqu’aux os. Peut-être auraient-elles du rebrousser chemin et courir bien plus vite pour regagner leurs demeures ? Le temps ne leur laissa pas le choix. Quand les éléments sont définitivement contre vous, le moindre abris devient un véritable refuge. Siriel et Bartholomew l’apprirent à leur dépend, tandis que l’un après l’autre, ils poussèrent la porte de l’établissement scolaire pour se retrouver dans la même salle où Daisy tentait vainement d’accrocher une guirlande.

Après tout, cet orage n’était peut-être pas si mal tombé.


QUELQUES RAPPELS :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://howtocatchamonster.forumactif.org

Invité

Invité






LOTERIE : DROPS OUTSIDE. DROPPING BY. Empty
MessageSujet: Re: LOTERIE : DROPS OUTSIDE. DROPPING BY.   LOTERIE : DROPS OUTSIDE. DROPPING BY. EmptyDim 20 Oct 2013 - 19:19


kids aren't alright.
but we don't really care.

Accrocher les décorations pour Halloween. Non mais franchement, est-ce que tu as une tête à faire ça, ma p'tite Daisy ? Tu regardes autour de toi, encore une fois. Comme si tu avais peur que quelqu'un débarque, que tu te retrouves obligée de lui faire la conversation. Ou que ce soit Vlad', qu'il te prenne la tête, que tu sois obligée de le fuir. Tu n'as pas envie de le voir. Tu n'as envie de voir personne, en fait, hormis peut-être les enfants. Et d'un autre côté, la compagnie serait la bienvenue. Tu te sens seule, là, dans cette école vide de de la moindre présence humaine ou animale, mise à part la tienne. Alors tu as mis la radio. Et tu chantonnes. Tu chantes, plus exactement. Ta voix harmonieuse s'élève dans le bâtiment vide. Tu accroches une dernière décoration, et tu descends de ton escabeau. Pour cette salle, cela ira parfaitement. Quelques pas graciles et aériens, presque dansants, alors que tu sors de la pièce, éteignant la lumière derrière toi, emportant les guirlandes que l'on t'a demandé d'accrocher dans le hall. Tu avises la hauteur du plafond. Te mordilles la lèvre inférieure. C'est haut. Bien trop pour que tu puisses le faire avec tes simples petits bras tendus au-dessus de ta tête. Tu tires l'escabeau, tu l'approches du mur. Doucement, tu grimpes. Tends le bras. Regardes. Il n'arrive pas assez loin. Tu ne touches même pas le haut-parleur duquel doit partir la décoration. « Mais merde. Ils n'auraient pas pu choisir quelqu'un de plus grand ? » Ça te plaît, de bougonner. Et ça fait du bien, n'est-ce pas ?

Tu sautes à bas de l'escabeau, pestant, et t'assieds contre le mur, grommelant, ton menton trouvant naturellement sa place entre tes paumes ouvertes, tandis que tu ramènes tes genoux vers ta poitrine pour y apposer tes coudes. Tu réfléchis. De mauvais poil. Et soudain, un éclair de lumière te fait sursauter. Tu gémis doucement, secouant la tête, paupières crispées. Tu aimes la pluie. Tu détestes l'orage. Et en plus tu es seule, à devoir accrocher des décorations bien trop grandes à des supports bien trop hauts pour ton petit gabarit. Ils font chier, à la fin. Les premières gouttes s'écrasent, au dehors, ce pendant qu'un long grondement se fait entendre, une dizaine de secondes après le flash. L'orage est loin, c'était au moins ça de gagné. Rapidement, le bruit de la pluie gagna en intensité. Tu souriais. Le son te calmait. Et au moins, tu avais la chance d'être à l'abri, non ? Tes prunelles se relèvent vers le pauvre escabeau à l'abandon. Tu es définitivement seule. Et il faut que tu accroches ces foutus décorations. Alors tu vas le surélever. C'est la seule solution, non ? Tu te lèves d'un bond, revigorée par la pluie. Tu t'apprêtes à filer chercher des livres quand un nouvel éclair, suivi d'un coup de tonnerre bien plus proche, te fait sursauter et grimacer. Bon sang, que tu hais l'orage. Surtout lorsque tu es seule.

Dans la première salle de classe à ta droite, tu déniches une pile de gros livres. Tu les attrapes, bien malgré leur poids, et t'approches de l'escabeau. Tu les places dessus, au sommet, tant bien que mal, avant de lâcher un profond soupir, fatiguée par l'effort. Il ne te faut pas grand chose, dis donc. Tu fais quelques pas, grimpes les marches de l'escabeau. Arrivée en haut, tu lèves le pied, prête à monter sur les livres. Mais t'es en chaussures, idiote. Grommelant, tu les enlèves à la va-vite, tentant de ne pas faire basculer l'équilibre de l'escabeau. Puis tu poses ton pied sur le livre du dessus. Tu sens ton perchoir de fortune vaciller, doucement. Bordel. T'en as souvent, des mauvaises idées du genre ?

Un bruit, soudain.  Tu tournes la tête, figée. Tes yeux se posent sur la silhouette qui est entrée dans le hall, à une quinzaine de mètres de toi. Ton escabeau tremble sous tes petits pieds. Tu es au bord de tomber. Et brusquement, à peine gênée, les mots s'échappent. « Ah vous tombez à pic. Vous pourriez m'aider ? » Le plus simplement au monde. De toute manière, dehors il pleut, non ? Il ne doit pas avoir grand chose d'autre à faire.

Un peu de courtoisie de sa part, c'est tout ce que tu demandes. Ou que tu exiges, te connaissant.


HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
 

LOTERIE : DROPS OUTSIDE. DROPPING BY.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOW TO CATCH A MONSTER. :: Administratif :: the news aren't good :: sujets rps-