AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez
 

 James Bannerman - Lose your soul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James Bannerman

James Bannerman

my body's a zombie for you





› Célébrité : Wil Reynolds
› Crédits : Myself and Tumblr

› Messages : 62
› Arrivée en ville : 21/01/2014
› Âge : 30

James Bannerman - Lose your soul Empty
MessageSujet: James Bannerman - Lose your soul   James Bannerman - Lose your soul EmptyMar 21 Jan 2014 - 21:31


James Henry Bannerman
« When the night has come. And the land is dark.
And the moon is the only light i see. »


NOM ✢ Bannerman PRÉNOM ✢ James (Henry) DATE ET LIEU DE NAISSANCE ✢ 2 janvier 1995 à Sheffield ÂGE ✢ 19 ans PROFESSION ✢ Chômeur SITUATION MATRIMONIALE ✢ Célibataire ORIENTATION SEXUELLE ✢ Bisexuel SITUATION FINANCIÈRE ✢ Dépouillé EN UNE CHANSON ✢ Run boy Run , Woodkid GROUPE ✢Lose your soul


QUALITÉS ET DÉFAUTS ✢
Qualités : Ordonné, comique.
Défauts : Entêté, égoïste, perfectionniste, lâche, insatiable, intenable, idiot.

À SAVOIR ✢ Prend ses racines dans des origines sociales de classe moyenne ; contexte familial instable et axé sur une violence verbale et physique ; frère d’une petite fille de 13 ans qui commence elle-même à mal tourner ; a un casier judiciaire portant sur des délits mineurs (menus larcins) ; Ancien fugueur récidiviste

PETITS SECRETS ✢ Assassiné.


Qu’importe les raisons de leur en vouloir, bien que justifiées. Qu’importe les excuses qu’il avait pu se trouver pour fuir, et construire ainsi sa vie. Son existence était une épreuve quotidienne. Il y avait quelque chose de tragique à l’observer elle, à la sortie de son école. A voir son visage fracassé changer. Pour mieux se recouvrir de maquillage. Et la voir se trimballer comme une pute accrochée aux bras de ses amies, nombreuses. Et de ces quelques mecs roublards de la banlieue de Sheffield. Peut-être en avait-il eut assez de la voir sombrer sans réellement chercher à l’aider. Peut-être en avait-il eut marre de sa propre lâcheté. Il avait attendu ses 17 ans pour se tirer de ce merdier gris et huileux. De cet assemblage d’appartement ou tout le monde savait tout sans pour autant se bouger le cul. Il en avait raz le bol des regards en coin, des chuchotements. Des bleus sur la tronche éreintée de sa madone de mère quand elle se barrait à la supérette du coin pour ramener les saucisses grasses de môsieur. Marre de l’école à laquelle il ne comprenait rien. Des professeurs qui le prenaient pour un con, ce qu’il était. Du taff trop tôt le matin ou trop tard le soir. Et claquer son fric dans un alcool qui le rendait aussi méchant que lui. Marre de se rappeler de ses rires de cinglé devant la télé et ces séries débiles. Marre de sa chambre de gosse dans laquelle il se trouvait enfermé. Marre de cette cage. Marre de tout.

C’était même plus vivre. C’était survivre. C’était être ce petit con au regard méprisant pour les clodos qui ne cherchaient même pas à s’en sortir. C’était être ce petit roublard trop couillu à la moto bruyante et aux donzelles toujours prêtes à lui tomber dans le bec. C’était se coltiner des jobs de merde et dormir peu. Louer une petite chambre trop chère et ne pas la meubler. C’était se trimballer avec les mêmes fringues pourries pendant des années et claquer une somme monstrueuse pour un vrai blouson de cuir. C’était vivre l’année dans une ville différente et s’y sentir comme en hiver.

C’était souffrir.


Wuppertal✢ Hm. Je sais jamais parler de moi. Je peux vous dire que je suis une fille. Et que j’ai 24 ans. Que j’ai attrapé votre forum grâce à une collègue de rp qui comptait s’inscrire ici (j’ignore si c’est toujours d’actualité). Que j’espère pouvoir me faire une place ici. Et que je vous salue tous. (oh et vous étonnez pas si je parle avec des action entre * genre *sourit* parce que je suis membre du partie contre les smileys – j’y comprends rien)

✢ veux-tu avoir l'exclusivité du prénom ? (X) oui () non ✢  veux-tu avoir l'exclusivité du nom ? () oui (X) non ✢ qui est sur ton avatar ?  wil reynolds (un mannequin) ✢ à qui dois-tu tes images ? tumblr

✢bon je vais pas le cacher : j’ai pas lu le règlement. Parce que je l’ai pas trouvé. Alors j’ignore si le petit mot sert à placer un mot de passe. Auquel cas désolé mais j’ai pas pu le trouver.


_________________


So you walk into this restaurant strung out from the road. And you feel the eyes upon you, as you're shaking off the cold. You pretend it doesn't bother you, but you just want to explode- turn the page from metallica



[color=#339933]
Revenir en haut Aller en bas
James Bannerman

James Bannerman

my body's a zombie for you





› Célébrité : Wil Reynolds
› Crédits : Myself and Tumblr

› Messages : 62
› Arrivée en ville : 21/01/2014
› Âge : 30

James Bannerman - Lose your soul Empty
MessageSujet: Re: James Bannerman - Lose your soul   James Bannerman - Lose your soul EmptyMar 21 Jan 2014 - 21:31



story of my life.


« L’homme qui agit ne souffre pas »




Le 2 janvier 1993 l’infirmière en charge de la maternité de Leeds inscrivit que le travail de Miranda Oprah Bannerman née Calvert (ayant débuté à 20h33 la veille) avait abouti à 7h47 ce matin même à la naissance d’un beau bébé de sexe mâle enregistré à l’état civil sous le nom de James – Henry Bannerman. Poids 2.3. Taille : Régulière. Etat de santé : plus que correct. Le bébé avait ouvert ses yeux et ses poumons dans des vagissements cassés. Une arrivée sur terre peu bruyante.

Les cris devraient arriver plus tard. Bien plus tard.




Il est sur le parking d’une autoroute et une audi vient de le déposer. Cette dernière se dirige avec ses occupants vers la charmante ville de Newcastle mais James a décidé de tracer sa route jusqu’à Aberdeen. Il y a bien évidemment des trains et des bus mais le reste de sa paye et de ses économies sont parties dans l’appartement qu’il s’est tué à payer à Kirkcaldy. Dans ses poches, ne lui reste qu’un canif, son portefeuille avec une photo de Kelly, sa sœur, et 10 livres sterling qui ne risquent pas de le mener bien loin. Et il pleut bordel. La neige n’a pas encore commencé à tomber sur cette partie du pays et décembre le frigorifie à travers l’épaisseur de son cuir. Il repousse les mèches de son cheveux pour suivre des yeux le trafic des voitures qui vont et viennent sur l’aire de stationnement.

Depuis presque deux ans qu’il voyage ainsi, James ne se méfie pas assez pour réfléchir à deux fois. Et comme son père le dit (enfin disait) si bien à une époque : James ne manque pas de connerie. Pour sur, c’est quand même bien la dernière fois qu’il entreprend un aussi long voyage poussé à bout par ses dettes. Il compte se trouver un meilleur boulot à Aberdeen, un meilleur appartement. Peut-être en bord de mer, même s’il paiera un œil pour pas grand-chose. Au moins de quoi s’installer pour un bout de temps. La vie des routes commence à le fatiguer. Même s’il a la vie devant lui (et ça, il en doute pas un seul instant) il aimerait pouvoir en profiter pour ramasser quelques pécules nécessaires à son futur. Et entreprendre peut-être une formation. Il est con, mais il est adroit de ses mains. Ses anciens employeurs n’ont jamais pu lui reprocher quoique ce soit à son travail.


Il crache par terre. Peste doucement en sautillant sur place. Il a l’idée d’aller se mettre à l’abri provisoirement dans les toilettes des hommes. Quand un 4x4 rentre sur l’aire d’autoroute. A son bord, deux hommes. Et l’un d’eux descend pour se diriger vers les chiottes rapidement.

James saute sur l’occasion. Traverse rapidement le parking. Se dirige vers la fenêtre conducteur et frappe deux coups.


Voilà. C’est tout. C’est parfois aussi simple que ça. Aussi facile que de taper à la portière d’un inconnu et l’entendre acquiescer quand on lui demande si « lui et son pote » vont du bon côté. L’entendre répondre d’une invitation à prendre place à l’arrière « au lieu de se trimballer le cul trempé ». Acquiescer et remercier - et même rire de bon cœur avec lui en s’ébrouant.


« Putain quel temps de merde ! »
« Ca tu l’as dit petit. Et c’est quoi ton nom ? »

« James. Et j’suis sacrément veinard d’être tombé sur vous. »





Il n’y a pas de poignée à l’arrière. Et devant c’est le silence. Il a l’idée de sortir le canif mais à quoi ça lui servirait-il ? Il a compris depuis dix bonnes minutes déjà que la route qu'ils suivent n’est pas celle d’Aberdeen. Il ne connait rien ici, et il fait bien trop sombre. Il n’a aucune échappatoire, et à l’avant c’est le silence le plus complet. Y’a juste une petite musique de cette radio crépitante, à croire qu’ils captent mal. James a arrêté de vouloir obtenir des réponses. A arrêté de demander à ce qu’on s’arrête, maintenant, parce qu’il veut descendre. Prétexter une envie de pisser, ou même juste qu’il a changé d’avis ne l’aide en rien.

Y’a plus grand-chose qui risque de l’aider de toute façon.

Il a été peut-être. Eh bien. Un peu trop con.

Le chemin de terre battue secoue le 4x4 et ça le balance comme la houle tranquille d’un bateau. Il est un peu blême, a envie de vomir. Un sourire incertain se dessine tout de même sur son visage – peut-être que c’est juste une mauvaise blague ? Ce genre de traquenard, c’est bon pour les films, pas pour la vraie vie.

Enfin, ça arrive dans la vraie vie. Oui. Mais pas à lui.

Sérieusement ? Si un père alcoolique à pas pu venir à bout de cette chierie de corps c’est pas ces deux grands cons qui vont y arriver.

Il veut y croire.
Il doit y croire.

Y croire c’est la seule chose qui lui reste.

Croire qu’à un moment quelque chose fera le déclic. Que tout ce cirque cessera. Que la tension dans vos artères, et l’angoisse dans votre ventre n’a pas eu lieu d’être. Même la peur oui. Même la terreur oui.

Y croire quand on vous attrape soudain pour vous éclater la tête contre la vitre de la voiture. Y croire quand ils s’y mettent à deux pour vous trainer dehors dans la boue. Y croire quand votre bouche avale un magma de sang, de terre et de pluie. Y croire quand vous commencez à hurler. Puis à supplier. Y croire en se demandant pourquoi.

Le principe avec la mort c’est que votre vie défile devant vos yeux.

Mais quand on vous enferme dans une cave. Quand on s’amuse à vous arracher les ongles un part un. Quand on vous fracasse la mâchoire et les côtes à coups de marteau. Quand on vous enfonce le canon d'un fusil dans votre gorge. Quand vous vous rendez sourd à force de crier – et qu’il n’y a personne pour vous entendre. Que vous voyez l’arène autour de vous, et que vous comprenez qu’on rit de vous. De tout ce mal. Alors vous prêtez pas forcément attention aux flash-back. Vous arrêtez de penser, parce que penser ramène tout à la douleur. Vous êtes votre corps, vous le ressentez plus profondément qu’après un cours de sport particulièrement intensif. Plus intensément qu’après que votre père vous ait roué de coup, en se foutant bien que vous ayez que neuf ans et que le seul mal que vous ayez fait bon dieu c’est d’oublier de racheter des bières.

Non ça s’oublie tout ça. Vous êtes juste un pantin, une marionnette qui sanglote. Sans larmes. Un fou et sa camisole en même temps. Vous ressentez le craquement de vos os en cessant de croire.

On ne vous laisse même pas le temps de souhaiter d’être mort.

Alors quand ça vous arrive, vous ne le remarquez même pas.

On vous ramène à la voiture dans un sac de poubelle mal ficelé.
On vous balance dans un coffre moins confortable que la banquette arrière.

On vous emmène en direction d’Aberdeen. Mais on vous largue au passage dans une forêt dont on se fout le nom.

Vous n’êtes pas la cendre de ce monde. Vous ne redevenez pas poussière. Les portes du paradis ne s’ouvrent pas pour vous. Il n’y a pas d’enfer. Il n’y a même pas de rêve.

Il n’y a qu’un néant pluvieux et boueux. Il n’y a plus rien.

Que les limbes et vos doigts accrochés au chambrant de cette Porte sans nom.




Une vie peu glorieuse peut trouver de meilleures fins. Ce ne fut pas le cas pour celui-là. Le 18 décembre 2013 deux promeneurs un peu téméraires s’en allant avec leur chien rentrèrent au pas de course pour prévenir le commissariat de Stonehaven qu’il y avait quelque chose dans la forêt. Habitués à certaines rumeurs, les policiers en service remuèrent un peu plus quand on leur assura que la chose n’était certainement pas vivante. Loin de l’être en tout cas. Ca attendait, dans un état pitoyable, au bord de la route départementale longeant l’orée de la forêt.

A la morgue, un inspecteur assisté d’un membre du thanathorium local inscrivit sur une étiquette

« Jeune Homme Blanc Caucasien Cheveux Bruns – mort h-48h. Coup fatal porté par un calibre 5 de chevrotine ».


Il n’y eut rien d’autre à ajouter. Il n’y avait plus de dents pour un relevé correct à envoyer à la base de données locales. Il n’y avait plus d’empreintes, et plus de doigts pour retrouver sa trace dans les casiers judiciaires de Grande-Bretagne. A vrai dire, il n’y eut même pas de quoi décider de la couleur de ses yeux. La génétique avait su prouver que le garçon en était bien un. Physiquement, il n’était rien de moins qu’un vestige.

On le confina à la morgue pendant près d’une semaine. Puis dans l’absence de réponse on l’enterra. Il n’y eut personne pour assister aux funérailles. Il n’y eut aucun nom à inscrire sur la stèle. Aucune date de naissance à préciser. Aucunes raisons à donner. Celui qui avait fait ça était un malade. Mais c’est le genre de phrase que tout le monde dit à sa femme en rentrant chez soi.

Des malades, des loups, des longues journées interminables, chérie qu’est ce qu’on mange ce soir ? Autant de phrases dramatiques pour laisser tourner le monde dans sa logique comme dans un broyeur.

« Z’auriez du l’incinérer » grimaça la femme de cet inspecteur une fois qu’il lui eut raconté le gros des détails.


C’est sans doute une meilleure idée que de faire de l’auto-stop en pleine nuit.





On l'avait trouvé avec son blouson dans son sac poubelle (aux poches vides). Et on le lui laissa jusqu'à la fin, par-dessus ce costume bas de gamme dans lequel on l’avait enveloppé.

James n’eut pas conscience de son apparence dégingandée quand la vie lui retomba sur la gueule (ou cette absence de vie, précisément). En vérité, il n’avait conscience de rien d’autre que du paysage sous ses yeux. Et force était d’avouer qu’il n’y comprenait pas grand-chose.

La brume l’entourait et encerclait ses mains comme des lambeaux de rêve. C’était proprement surréaliste. Tout sentait, tout vivait mais il y avait aussi un silence persistant qui n’avait rien à voir avec la lune. Ou la nuit. Il faisait froid, mais pas aussi froid qu’il aurait pu le craindre.

Le pouvait-il ?

L’absurdité de cette question se répercuta dans son néant. Lentement il cligna des yeux, et sentit son corps vaciller comme un arbre agité par le vent. Ses pieds était dans le sol, c’était le bas. Sa tête pouvait se permettre d’observer les étoiles, ça devait donc être le haut. Autour de lui, le monde. Et lui là. Immobile.

Que faisait-il ici ?
Non mieux. Qui était-il ?

A ses deux questions il n’y avait que des images troubles ne ramenant à rien. Des esquisses d’intérieur. De cheveux blonds. Des échos de cris sans paroles. Des mouvements bruts et terrifiants. Des sensations un peu dégoutantes.

Quelque chose est arrivé
, susurra une voix en lui.

James pencha la tête.

« Quoi ? » voulu-t-il répondre mais ce que sa gorge éructa ressemblait plus à un « Kua ? »


Les lumières.

Comme un insecte éblouit les yeux de James revinrent aux étoiles. Le murmure en lui paru rire.

Les lumières crétin. Devant toi.


Il n’y avait plus d’arbres à quelques mètres de là. Et au-delà de cette absence d’arbre il y avait l’éclairage impassible d’une ville. D’une grande ville.

Son esprit éreinté associa aussitôt deux idées.

Celle de la présence de gens et celle de réponses.

Il était temps. Au creux de cette nuit glaciale l’humidité ambiante commençait à geler au sol. Les semelles de ses chaussures de ville écrasèrent la glace. Ce bruit, ressemblant à s’y méprendre à celui de petits os qu’on fracasse, lui arracha un frisson. En tout cas, ce fut presque l’effet escompté.

Il fait nuit, dit l’idée susurrante dans sa tête. Elle était plus calme et plus froide que sa propre voix. Mais c’était sa personnalité, c’était bien lui se parlant à lui-même. Même si l’humour cynique présent dans chacun des mots mentaux lui rappelait ceux d’une femme.


Et au-delà de cette voix il y avait la tension en lui.

Une idée. L’idée d’un problème.
Et le visuel que cela déclencha ne lui permit pas de comprendre. Le va et vient incessant des voitures sur l’autoroute.


« Je crois que j’ai eu un problème. » coassa-t-il. « Ouais j’ai eu un problème et je viens juste demander de l’aide…. »


Il y a un gros problème oui mon ami. Tu l’entends ?



James s’arrêta. Son regard affamé ne cilla pas des lampadaires bien plus proche maintenant. Mais son corps refusait de bouger.


Tu l’entends ?

Et non putain il n’entendait rien. Rien du tout. Juste le traffic de la vie là, juste là à quelques mètres. Il avait un problème, sans doute la résultante d’une connerie. Il arrivait à se souvenir de son nom ce qui était pas mal. Des raisons pour lesquelles il se déplaçait. Mais le reste se perdait dans une brume comme celle d’un réveil. Et c’est pas peu dire qu’il n’avait jamais été du matin.


Tu l’entends ?



Un sanglot d’angoisse le secoua. Ou tout du moins, essaya de le secouer. Mais il n’y avait pas vraiment de sanglot. Juste une vague interne, comme un réflexe physiologique. Et toujours ce silence.


Tu l’entends ?

Il n’y a rien ! Rien !


Rien.



James baissa les yeux sur ses mains nues. Les porta à son visage. N’y sentit aucune chaleur.

N’y sentit rien du tout en vérité.

Tu l’entends ?



Il se remit à marcher.

Tu l’entends ?


Puis de plus en plus vite.

Tu l’entends ?

Traversa la rue jusqu’à percuter de l’épaule un passant.

Tu l’entends ?



« Excusez-moi j’ai eu un accident je veux juste savoir où je suis je –  »


Le regard du passant, d’effaré, passa à celui d’un animal traqué quand il prit la peine d’observer un peu mieux la silhouette du garçon qui venait de l’attraper.

« J’veux rien savoir avec tout ça moi. Ne m’occupe pas d’ces affaires-là. »


« Mais j’vous dis que j’ai eu un problème ! »


Tu l’entends ?


Le passant se dégagea d’une bourrade. Traça son chemin. Dissimulant son visage dans son passe-montagne. Les mains levées en signe d’incrédulité, James le regarda fuir.


Tu l’entends maintenant ?



« Mais qu’est ce qui m’arrive ? »


Il n’y a rien à entendre.



« …. EST-CE QUE QUELQU’UN PEUT M’AIDER ?!! »


Il n’y a. Rien. A entendre en toi.





_________________


So you walk into this restaurant strung out from the road. And you feel the eyes upon you, as you're shaking off the cold. You pretend it doesn't bother you, but you just want to explode- turn the page from metallica



[color=#339933]
Revenir en haut Aller en bas
Timothy L. Carrington

Timothy L. Carrington

nowhere we can hide
(admin)





› Célébrité : Tom Hiddleston
› Crédits : mister hyde (avatar). gorgeousanon (gif). tomhiddleston-gifs (gifs sign). about today (code sign).

› Messages : 655
› Arrivée en ville : 21/07/2013

James Bannerman - Lose your soul Empty
MessageSujet: Re: James Bannerman - Lose your soul   James Bannerman - Lose your soul EmptyMar 21 Jan 2014 - 21:38

*regarde les smileys* *hésite*
alors si tu es contre, je veux bien faire un effort pour t'accueillir parmi nous, c'est la moindres des choses *a failli cliquer sur un smiley* *se cache sous sa couette*

Bref, j'espère surtout que tu te plairas par ici et que tu passeras de bons moments. Bon courage au passage pour ta fiche et si jamais tu as la moindre question, surtout n'hésite pas ! *sourit jusqu'aux oreilles*

Encore bienvenuuuuuue !!!

_________________


I'M THERE IN THE WATER

If I was not myself and you were someone else, I'd say so much to you and I would tell the truth. I'm there in the water, still looking for ya, I'm there in the water. Can't you see, can't you see ?

(c) about today.
Revenir en haut Aller en bas
Terrence Everett

Terrence Everett

nowhere we can hide





› Célébrité : Finn Jones
› Messages : 136
› Arrivée en ville : 02/10/2013

James Bannerman - Lose your soul Empty
MessageSujet: Re: James Bannerman - Lose your soul   James Bannerman - Lose your soul EmptyMar 21 Jan 2014 - 21:41

James, honey, tu es à décrocher la mâchoire ♥

Bienvenue parmi nous !!

_________________


❝ Anything can Happen, If you believe in It ❞
When the sun has set, no candle can replace it.

Pics from tumbrl Fuckyeahfinnjones ♥️


Revenir en haut Aller en bas
D. Woody Knox

D. Woody Knox

rise out of the ground
(admin)





› Célébrité : casey affleck.
› Crédits : avatar (c) furiedheart. — signature (c) tumblr + cormac mccarthy + empire (kasabian) + watchmen.

› Messages : 469
› Arrivée en ville : 07/07/2013
› Âge : 25

James Bannerman - Lose your soul Empty
MessageSujet: Re: James Bannerman - Lose your soul   James Bannerman - Lose your soul EmptyMar 21 Jan 2014 - 21:41

Heyyyyyyy. James Bannerman - Lose your soul 3067953961 La bienvenue par ici. James Bannerman - Lose your soul 960485486 Je ne connais pas le mannequin que t'as choisi, mais damn, il est sexy. James Bannerman - Lose your soul 3566303055 Je file te le réserver. I love you
Le gif de ta fiche fait trop bader, omg. What a Face Arrow Aerm, anyway.
La bienvenue par ici. James Bannerman - Lose your soul 3067953961 J'espère que tu ne m'en voudras pas de mettre des smileys un peu partout, je sais m'exprimer sans mais je suis devenue une droguée de ces conneries Arrow Tu m'en veux pas hein dis ? James Bannerman - Lose your soul 2920115528 ... Tu t'entendras bien avec JohnJohn, elle met pas de smileys non plus. James Bannerman - Lose your soul 960485486
Et pour le règlement, il se trouve ici ! I love you Il n'y a aucun code dedans, le petit mot ne sert pas à ça, il sert ... À rien. Juste si t'as envie de rajouter un truc ou quoi James Bannerman - Lose your soul 2683329129

Bon courage pour ta fiche, en tout cas. James Bannerman - Lose your soul 3067953961 Et si tu as la moindre question, surtout n'hésite pas. I love you Si y a d'autres trucs que tu galères à trouver, hésite pas à heter un oeil dans le petit guide qu'on a fait, y a un sujet avec tous les liens utiles, si besoin. James Bannerman - Lose your soul 960485486
Sur ce, ma boîte MP t'es grande ouverte, et j'ai hâte de lire ton histoire. James Bannerman - Lose your soul 3067953961 (et dis à ta collègue de venir, owi. James Bannerman - Lose your soul 3566303055 On est gentils. On mord pas. Et heu. ... On mange pas.)

James Bannerman - Lose your soul 1694424826 I love you

EDIT. Maintenant j'me sens cruche de t'accueillir avec les smileys. Si t'es contre je t'en mettrai pas James Bannerman - Lose your soul 2920115528

_________________
Revenir en haut Aller en bas
James Bannerman

James Bannerman

my body's a zombie for you





› Célébrité : Wil Reynolds
› Crédits : Myself and Tumblr

› Messages : 62
› Arrivée en ville : 21/01/2014
› Âge : 30

James Bannerman - Lose your soul Empty
MessageSujet: Re: James Bannerman - Lose your soul   James Bannerman - Lose your soul EmptyMar 21 Jan 2014 - 22:20

omg.

j'ai éclaté de rire. merci pour l'accueil. vous êtes vraiment cools. je suis pas contre les smileys chez les autres voyons (vous faites ce que vous voulez). juste que moi j'en utilise pas.

l'histoire arrive, je la termine.

_________________


So you walk into this restaurant strung out from the road. And you feel the eyes upon you, as you're shaking off the cold. You pretend it doesn't bother you, but you just want to explode- turn the page from metallica



[color=#339933]
Revenir en haut Aller en bas
Timothy L. Carrington

Timothy L. Carrington

nowhere we can hide
(admin)





› Célébrité : Tom Hiddleston
› Crédits : mister hyde (avatar). gorgeousanon (gif). tomhiddleston-gifs (gifs sign). about today (code sign).

› Messages : 655
› Arrivée en ville : 21/07/2013

James Bannerman - Lose your soul Empty
MessageSujet: Re: James Bannerman - Lose your soul   James Bannerman - Lose your soul EmptyMer 22 Jan 2014 - 9:47

James Bannerman - Lose your soul 1533408328 James Bannerman - Lose your soul 1533408328 James Bannerman - Lose your soul 1533408328 
(non là vraiment, j'étais obligée de te couvrir de smileys.)
J'ai tellement aimé ta fiche, j'ai serré les dents plusieurs fois parce que ce que ses bourreaux lui faisaient subir était tout bonnement insupportable, mais j'ai adoré la fin, son réveil... Et cette phrase que tu répètes sans cesse, c'est presque comme si on l'entendait encore au final, son coeur... Même si... Bref, j'ai vraiment aimé et donc il n'y a rien à redire sur ta fiche.  James Bannerman - Lose your soul 3002687872 
Je te souhaite donc très officiellement la bienvenue parmi nous et j'espère que tu te plairas dans le coin !!!!  James Bannerman - Lose your soul 93879916 


congrats !

Bah ouais, si tu vois ça, c'est que bien évidemment tu as rejoint nos rangs ! Bref, pour t'aider à faire tes premiers pas ailleurs sur le forum, si tu as la grosse flemme de chercher les liens, j'vais t'faire une petite visite guidée. T'es prêt ? Tu verras, c'est pas bien compliqué.

Pour commencer, je te conseille fortement de passer du côté des DEMANDES, histoire de te trouver un logement et un boulot, ça peut servir. N'hésite pas à foncer te procurer un TÉLÉPHONE, et si tu as un peu de mal à trouver des LIENS ou des SUUJETS, fonce en chercher aux RECHERCHES, elles sont là pour ça ! Et la détente ? Le FLOOD n'attend que toi. Ah ouais, et n'oublie pas de VOTER POUR LE FORUM ! Et surtout, SURTOUT, si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas !

Sur ce, je te souhaite bon jeu parmi nous ! James Bannerman - Lose your soul 3002687872

_________________


I'M THERE IN THE WATER

If I was not myself and you were someone else, I'd say so much to you and I would tell the truth. I'm there in the water, still looking for ya, I'm there in the water. Can't you see, can't you see ?

(c) about today.
Revenir en haut Aller en bas
James Bannerman

James Bannerman

my body's a zombie for you





› Célébrité : Wil Reynolds
› Crédits : Myself and Tumblr

› Messages : 62
› Arrivée en ville : 21/01/2014
› Âge : 30

James Bannerman - Lose your soul Empty
MessageSujet: Re: James Bannerman - Lose your soul   James Bannerman - Lose your soul EmptyMer 22 Jan 2014 - 11:10

waw! merci beaucoup! je suis super contente d'avoir été validée et d'avoir pu susciter autant d'intérêt de ta part timothy. je m'attelle à ma fiche de liens de ce pas!

_________________


So you walk into this restaurant strung out from the road. And you feel the eyes upon you, as you're shaking off the cold. You pretend it doesn't bother you, but you just want to explode- turn the page from metallica



[color=#339933]
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix-L. Earnshaw

Phoenix-L. Earnshaw

we will not destroy





› Célébrité : henry cavill.
› Crédits : avatar (badass heard) + signature (silver lungs) + gifs (tumblr)

› Messages : 159
› Arrivée en ville : 11/12/2013
› Âge : 21

James Bannerman - Lose your soul Empty
MessageSujet: Re: James Bannerman - Lose your soul   James Bannerman - Lose your soul EmptyMer 22 Jan 2014 - 12:19

... Toi, si t'aimes Woodkid, on va s'entendre pardi What a Face
Bienvenue sur HTCAM I love you

_________________


- desolate wasteland -
It's hard letting go. I'm finally at peace but it feels wrong. Slow I'm getting up. My hands and feet are weaker than before. And you are folded on the bed where I rest my head. There's nothing I can see, darkness becomes me. But I'm already there, I'm already there.
Revenir en haut Aller en bas
James Bannerman

James Bannerman

my body's a zombie for you





› Célébrité : Wil Reynolds
› Crédits : Myself and Tumblr

› Messages : 62
› Arrivée en ville : 21/01/2014
› Âge : 30

James Bannerman - Lose your soul Empty
MessageSujet: Re: James Bannerman - Lose your soul   James Bannerman - Lose your soul EmptyMer 22 Jan 2014 - 12:19

*agite son drapeau de fan de la première heure d'un air nonchalant*

_________________


So you walk into this restaurant strung out from the road. And you feel the eyes upon you, as you're shaking off the cold. You pretend it doesn't bother you, but you just want to explode- turn the page from metallica



[color=#339933]
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix-L. Earnshaw

Phoenix-L. Earnshaw

we will not destroy





› Célébrité : henry cavill.
› Crédits : avatar (badass heard) + signature (silver lungs) + gifs (tumblr)

› Messages : 159
› Arrivée en ville : 11/12/2013
› Âge : 21

James Bannerman - Lose your soul Empty
MessageSujet: Re: James Bannerman - Lose your soul   James Bannerman - Lose your soul EmptyMer 22 Jan 2014 - 12:38

James Bannerman - Lose your soul 3203037728 James Bannerman - Lose your soul 3203037728

(Alkjhugyftdhfyg. La version de Stand by Me dans ta signature. C'EST CELLE QU'IL Y A DANS LE DERNIER TRAILER DE LA SAISON 2 DE HANNIBAL ? James Bannerman - Lose your soul 3203037728 Arrow )

_________________


- desolate wasteland -
It's hard letting go. I'm finally at peace but it feels wrong. Slow I'm getting up. My hands and feet are weaker than before. And you are folded on the bed where I rest my head. There's nothing I can see, darkness becomes me. But I'm already there, I'm already there.
Revenir en haut Aller en bas
James Bannerman

James Bannerman

my body's a zombie for you





› Célébrité : Wil Reynolds
› Crédits : Myself and Tumblr

› Messages : 62
› Arrivée en ville : 21/01/2014
› Âge : 30

James Bannerman - Lose your soul Empty
MessageSujet: Re: James Bannerman - Lose your soul   James Bannerman - Lose your soul EmptyMer 22 Jan 2014 - 12:39

ok donc toi je t'épouse (je vais me mettre à dos un admin moins de 24h après mon arrivée mais je m'en fous. j'assume. et de toute façon mon perso est déjà mort ha ha ha).

_________________


So you walk into this restaurant strung out from the road. And you feel the eyes upon you, as you're shaking off the cold. You pretend it doesn't bother you, but you just want to explode- turn the page from metallica



[color=#339933]
Revenir en haut Aller en bas
Ninel L.-J. Monroe

Ninel L.-J. Monroe

we will not destroy
(admin)





› Célébrité : kristen stewart
› Crédits : johanna (avatar). tumblr (gifs profil & signature). about today (code signature).

› Messages : 410
› Arrivée en ville : 06/07/2013

James Bannerman - Lose your soul Empty
MessageSujet: Re: James Bannerman - Lose your soul   James Bannerman - Lose your soul EmptyMer 22 Jan 2014 - 12:48

LA BIENVENUE PARMI NOUS. James Bannerman - Lose your soul 1647550345
je ne connaissais pas ton monsieur, mais il est appétissant. James Bannerman - Lose your soul 960485486 *va se taire de suite*
ton histoire est juste...  James Bannerman - Lose your soul 1533408328 y a pas de mot.  James Bannerman - Lose your soul 1533408328 tu veux un câlin ?  James Bannerman - Lose your soul 2920115528 
herm. j'espère que tu vas te plaire parmi nous (minou *pan*). *-*

_________________

fear will kill me

I've been defeated and brought down. Dropped to my knees when hope ran out. The time has come to change my ways. On this day I see clearly everything has come to life. A bitter place and a broken dream. And we’ll leave it all, leave it all behind.
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix-L. Earnshaw

Phoenix-L. Earnshaw

we will not destroy





› Célébrité : henry cavill.
› Crédits : avatar (badass heard) + signature (silver lungs) + gifs (tumblr)

› Messages : 159
› Arrivée en ville : 11/12/2013
› Âge : 21

James Bannerman - Lose your soul Empty
MessageSujet: Re: James Bannerman - Lose your soul   James Bannerman - Lose your soul EmptyMer 22 Jan 2014 - 12:54

... EPOUSAILLONS-NOUS DONC, BEAU MÂLE James Bannerman - Lose your soul 3203037728
(T'façon, Phoenix est tellement convoité par trop de gens... Un de plus, un de moins, qui y fait attention ? What a Face )

_________________


- desolate wasteland -
It's hard letting go. I'm finally at peace but it feels wrong. Slow I'm getting up. My hands and feet are weaker than before. And you are folded on the bed where I rest my head. There's nothing I can see, darkness becomes me. But I'm already there, I'm already there.
Revenir en haut Aller en bas
James Bannerman

James Bannerman

my body's a zombie for you





› Célébrité : Wil Reynolds
› Crédits : Myself and Tumblr

› Messages : 62
› Arrivée en ville : 21/01/2014
› Âge : 30

James Bannerman - Lose your soul Empty
MessageSujet: Re: James Bannerman - Lose your soul   James Bannerman - Lose your soul EmptyMer 22 Jan 2014 - 12:59

c'est bien la première fois que je déchaîne les foules avec mon avatar . merci pour l'accueil et ok pour le câlins. James adore ça en plus.

*roule un patin à phoenix au passage* chouette je suis marié!

_________________


So you walk into this restaurant strung out from the road. And you feel the eyes upon you, as you're shaking off the cold. You pretend it doesn't bother you, but you just want to explode- turn the page from metallica



[color=#339933]
Revenir en haut Aller en bas
D. Woody Knox

D. Woody Knox

rise out of the ground
(admin)





› Célébrité : casey affleck.
› Crédits : avatar (c) furiedheart. — signature (c) tumblr + cormac mccarthy + empire (kasabian) + watchmen.

› Messages : 469
› Arrivée en ville : 07/07/2013
› Âge : 25

James Bannerman - Lose your soul Empty
MessageSujet: Re: James Bannerman - Lose your soul   James Bannerman - Lose your soul EmptyMer 22 Jan 2014 - 17:04

ATTENTION, POUR ÉPOUSER PHOENIX FAUT MA PERMISSION. James Bannerman - Lose your soul 247740267
(en fait, Nix, j'suis un peu ton mac sur les bords What a Face James Bannerman - Lose your soul 1550255235)

et non tu vas pas te mettre les admins à dos, t'en fais donc pas. James Bannerman - Lose your soul 776094333 (pas moi en tout cas What a Face Arrow)

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé







James Bannerman - Lose your soul Empty
MessageSujet: Re: James Bannerman - Lose your soul   James Bannerman - Lose your soul Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

James Bannerman - Lose your soul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Croix de fer [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOW TO CATCH A MONSTER. :: Administratif :: the news aren't good :: présentations-