AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez
 

 London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
London A. Jackson

London A. Jackson

we will not destroy





› Célébrité : Emma Watson
› Crédits : avatar (c) shiya — signature (c) tumblr + supremacy (muse) + gangster squad + the place beyond the pines.

› Messages : 13
› Arrivée en ville : 16/03/2014
› Âge : 27

London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut Empty
MessageSujet: London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut   London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut EmptyDim 16 Mar 2014 - 17:34



London Alex Jackson
« Je suis capable du meilleur et du pire. Mais, dans le pire, c’est moi la meilleure »


NOM ✢ Jackson PRÉNOM ✢ London DATE ET LIEU DE NAISSANCE ✢ On fête mon anniversaire le 14 février, mais on ne sait pas quel jour je suis née. Par contre, je suis née à Belfast, en Irlande du Nord ÂGE ✢ 25 ans PROFESSION ✢ Infographste SITUATION MATRIMONIALE ✢ Célibataire avec un enfant ORIENTATION SEXUELLE ✢ Hétérosexuelle SITUATION FINANCIÈRE ✢ Assez aisée EN UNE CHANSON ✢ Undisclosed Desires , Muse GROUPE ✢ Paper Ships


QUALITÉS ET DÉFAUTS ✢ Volontaire - Dynamique - Tenace - Optimiste - Hautaine - Peu modeste - Caractérielle - Vive d'esprit - Intelligente - Rusée - Dure - Mature - Autonome - Anticonformiste - Je m'en foutiste -

À SAVOIR ✢ London a été abandonné puis adoptée, elle s'est toujours débrouillée seule, a fugué pour se donner une chance. Elle est tombée dans une phase de débauche ou heureusement elle n'a pas pas chopé de MST ou d'autres saloperie du même genre. Elle est tombée enceinte à 20 ans et a fait un déni de grossesse. Ce sont des choses qu'elle évite de dire et peu de personne sont au courant. Sinon c'est une sériphile, un peu geek sur les bords, qui adore cuisiner - surtout la pâtisserie - et qui emmerde le monde.

PETITS SECRETS ✢ Elle fait croire à tout le monde qu'elle connaît le père de Milo son fils, mais en réalité, elle n'en a aucune idée.
Sinon, elle a pour objectif de devenir une véritable surdouée de l'informatique.
Je m'appelle London, ouais, comme la ville, c'est juste la super classe! 8D Soyons sérieux deux minutes, j'ai vingt-cinq ans et je suis infographiste. Je travaille surtout pour des films d'animation ou des jeux vidéo. Ce métier me passionne totalement et je ne le changerai pour rien au monde. D'ailleurs, je commence à bien me débrouiller en codage informatique.

Au niveau caractère, je sais très bien me décrire. Ouais, déjà les premier mots, vous pensez m'avoir cerné. Pas modeste celle-ci. Et bien, vous allez être content d'apprendre que vous avez vu juste! What a Face Non, je ne suis pas une fille modeste, la modestie, c'est pour les faibles. Je m'assume parfaitemenet et tant pis siça ne vous plaît pas. Vous l'aurez remarqué donc, j'ai un sacré caractère qu'il faut supporter. Moi-même j'ai du mal parfois, c'est pour dire. Je suis donc, par conséquent, très dure en affaire, on ne m'a pas. Je ne suis pas naïve pour un sous et je vous souhaite bien du courage si vous voulez me faire flancher. Je suis très forte psychologiquement. Ainsi que vive d'esprit et intelligente. Une intelligence plutôt cachée parfois parce que je ne l'ai jamais montré à l'école. Mes professeurs se sont toujours demandés comment j'arrivais à m'en sortir, à ne pas redoubler en montrant aussi peu de volonté et de dynamisme. Je devais être la fille la plus feignante de mon école. Et pourtant, j'ai une bonne situation maintenant, un métier qui me rapporte, c'est juste que le système scolaire ne m'a jamais convenu et que je n'en avais juste rien à faire. Oui, je suis une je m'en foutiste et anticonformiste professionnelle, croyez-moi.

Je suis aussi très dynamique, volontaire, tenace mais très froide et peu sympathique. Du moins, avec les gens que je ne connais pas. J'accorde ma confiance à peu de personnes mais lorsque je fais confiance, c'est pour la vie. Optimiste, j'essaie toujours de voir le verre à moitié plein et pas à moitié vide. Il n'y a pas de problème, que des solutions. S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème. Simple comme bonjour, c'est ma manière de penser et personne ne changera ça. S'il y a bien une chose qui m'insupporte, c'est lorsque les gens tentent de me faire changer d'avis. Comme je l'ai dit, je ne flanche pas, je suis très dure en affaire. Alors ne tentez même pas, c’est peine perdue. Et pour finir, je dirais que je suis assez hautaine, je considère qu'il y a les faibles et les forts. Si vous faites parti des forts alors on peut peut-être devenir ami sinon, ne cherchez même pas, vous allez perdre votre temps. A part si c'est pour un coup d'un soir, je peux faire des exceptions. Ah, en parlant de ça, je vous ai dit que j'étais mère? Ouais, un petit con avec qui j'ai couché il y a cinq ans. Je serai bien incapable de vous dire qui c'était. Il n'empêche que maintenant, j'ai un fils de quatre ans, Milo. Je dois bien avouer que pendant bien longtemps je le détestais mais mon instinct de mère a repris le dessus et le premier qui touche à un cheveu de mon fils, je le tue. Et ce n'est pas une connerie.

VOTRE PSEUDO ICI. ✢Je m'appelle Marine, mais on me connait plus sous le nom de Tortunette. J'ai 21 ans et toutes mes dents, même les dents de sagesse What a Face. Je suis en école d'infirmière et je suis passionnée par ce que je fais  I love you . J'ai connu le forum par Mazouille que j'aime à la folie  London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut 1647550345 .
Sinon, je suis toujours autant fan de Colin Morgan, que j'ai été voir au théâtre à Londres en janvier et qu'il étai magnifique et que je n'ai pas de mot pour le décrire parce que je l'aime et que voilà!  London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut 1647550345  London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut 3002687872 xDD.
Je suis sériphile comme London et plus ça va, plus j'en regarde. Je dois bien en suivre une vingtaine mais ça va, je m'en sors xD. J'aime aussi cuisiner et l'équitation. D'ailleurs j'aurai probablement ma bébête à moi la rentrée de septembre. En attendant, je pale trop et je vais me taire xDD/

✢ veux-tu avoir l'exclusivité du prénom ? (x) oui () non ✢ veux-tu avoir l'exclusivité du nom ? (x) oui () non ✢ qui est sur ton avatar ? Emma Watson ✢ à qui dois-tu tes images ? Tumblr ✢ un petit mot pour finir ? I love you

_________________
Revenir en haut Aller en bas
London A. Jackson

London A. Jackson

we will not destroy





› Célébrité : Emma Watson
› Crédits : avatar (c) shiya — signature (c) tumblr + supremacy (muse) + gangster squad + the place beyond the pines.

› Messages : 13
› Arrivée en ville : 16/03/2014
› Âge : 27

London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut Empty
MessageSujet: Re: London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut   London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut EmptyDim 16 Mar 2014 - 17:37



story of my life.
« I know you suffered, but I don't want you to hide »



3 mars 1989

L’alarme se déclencha dans la petite maison irlandaise de madame O’Leary. Celle-ci se leva avec difficulté de son fauteuil et descendit le plus vite possible les escaliers menant à la cave. Ses courtes jambes et sa vieillesse ne lui permettaient pourtant pas d’aller très vite même si elle faisait de son mieux. Elle arriva finalement et ouvrit la trappe et découvrit un joli bébé bien emmitouflé dans ses couvertures, tétant son pouce et serrant son doudou contre son ventre. Il devait avoir quoi ? Deux mois à tout casser ? La vieille dame eut un sourire attendri bien que las. Les abandons étaient de plus en plus fréquents ces derniers temps. Elle prit le poupon dans ses bras, referma la trappe et fit demi-tour. Les escaliers dans l’autres sens étaient bien plus difficiles. Surtout avec un bébé dans les bras.

Finalement, après de rudes efforts, elle arriva dans la salle de bain et posa le poupon sur la table à langer. La première chose qu’elle faisait en recueillant un enfant était de le changer pour en connaître le sexe. En écartant les couvertures, elle découvrit une lettre qu’elle posa à côté, elle la lirait plus tard. Madame O’Leary le déshabilla en douceur, il s’apercevrait bientôt que ce n’était pas sa mère qui s’occupait de lui. Non pas grâce à sa vue plus que mauvaise mais bien grâce à son odorat qui ne trompait pas.

« Oh mais tu es une petite fille hein ? Comment on va pouvoir t’appeler hein ? Peut-être que la réponse se trouve dans cette lettre ? »

La vieille dame changea la couche, rhabilla la petite, s’empara de la lettre et se rendit dans son salon ou elle la posa pour préparer un biberon. Puis ne voyant qu’elle ne disait rien, ouvrit la lettre. C’était rare d’ailleurs qu’elle trouve des lettres, les parents n’étaient jamais fiers de laisser leurs enfants en les abandonnant. Elle se mit à lire.

« Bonjour Madame,
On m’a dit que vous étiez une femme douce et que vous vous occupiez très bien des enfants que l’on vous apporte. Je suis tellement désolée de laisser ma fille ainsi, je le regretterai toute ma vie mais je ne peux la garder. Voilà un mois et demi qu’elle me comble de bonheur mais mon compagnon ne veut pas d’elle et j’ai peur de sa réaction s’il voit que je l’ai encore ce soir. Pas pour moi mais pour elle. je ne veux pas qu’elle subisse ses humeurs et qu’il lui fasse du mal... Si je m’étais enfuie avec elle, il nous aurait retrouvés et le résultat aurait été le même. Vous comprenez bien que je suis coincée et que je n’ai pas d’autre choix…
S’il vous plaît, occupez-vous en bien.
Elle s’appelle London. »  


C’était tout… Ca et là l’encre était un peu diluée par des larmes sans doute. La situation de cette femme devait être bien compliquée si elle ne pouvait même pas aller voir la police dénoncer cet odieux chantage. Elle devait le protéger de quelque chose, mais de quoi ? Madame O’Leary retourna dans le salon ou elle regarda la petite London avec pitié. Celle-ci s’était endormie. Pauvre gamine, un mois et demi et une existence pas facile… Elle posa le biberon sur la table basse et attrapa le téléphone. Comme à chaque fois, il fallait qu’elle prévienne qu’on lui avait laissé un bébé pour que les procédures commencent. Et dans quelques jours elle devrait s’en séparer mais pour l’heure, elle la gardait chez elle, le temps qu’on lui trouve une place dans un orphelinat et elle lui donnerait tout l’amour du monde. Sans s’attacher.

16 juin 1996

« LONDON ! Mais putain fous nous la paix ! Allez, dégage ! »

Sa mère tira une taffe de sa cigarette et souffla la fumée sur le visage de la petite fille qui toussota. Celle-ci fit demi-tour et retourna dans sa chambre en slalomant entre les immondices qui traînaient par terre. Entre les boîtes de conserves, les poubelles éventrées et le linge sale, ce n’était parfois pas facile. La petite serra son doudou contre elle, s’enferma dans sa chambre, se roula en boule et pleura dans son lit. Elle ne voulait pas déranger ses parents, juste leur dire qu’elle avait fait un cauchemar. Elle ne voulait pas les embêter non, et pourtant ils ne s’occupaient jamais d’elle, ne l’écoutaient jamais. Bien sûr, London savait qu’elle avait été adoptée et elle avait quelques souvenirs heureux avec ses parents, quand tout allait bien. Et puis un jour tout s’était déréglé. On lui avait annoncé que sa tante, la sœur de sa mère était morte dans un accident de voiture et depuis ce jour, sa mère s’était mise à fumer. Mais ce que n’avait pas compris la petite, c’était que ce n’était pas du tabac mais bien de la drogue. Son père avait alors suivi quelques mois plus tard et elle s’était retrouvée avec des parents complètement défoncés à longueur de journée, qui vivaient avec l’argent que leurs parents leur donnaient.  

D’ailleurs, London adorait aller chez ses grands-parents. Ils la réconfortaient quand ça n’allait pas, lui faisait des câlins, la nourrissait convenablement et elle avait alors l’impression de redevenir une enfant comme les autres, une enfant de sept ans qui ne sait pas encore se gérer. Son quotidien était assez épouvantable. Elle se réveillait d’abord, s’habillait, se préparait son petit déjeuner pendant que ses parents ronflaient sur le canapé. Elle se rendait ensuite à l’école ou, à part son amie Katie, personne ne lui parlait, la trouvant trop bizarre. Puis le soir, elle rentrait, seule chez elle. La petite n’oubliait jamais de s’acheter un petit goûter à la boulangerie du coin avec l’argent qu’elle volait dans le porte monnaie de son père. La boulangère lui donnait toujours un petit bonbon et elle le mangeait très lentement, en profitant au maximum. C’était son dernier petit plaisir avant de retrouver ses parents et l’appartement en décomposition intense. Elle faisait ensuite ses devoirs, rangeait et nettoyait sa chambre – seule pièce de la maison en parfait état -, prenait sa douche puis se préparait à manger, seule. Parfois, quand elle avait un peu de temps, la petite rangeait un peu la maison ce qui permettait qu’elle ne se transforme pas en taudis. Tel était le quotidien de London.

Elle avait grandi plus vite que les autres, était plus mature, mais s’était renfermée sur elle au fil des années. La petite qui aurait dû devenir une jeune fille épanouie et sociable était devenue totalement introvertie, silencieuse et dure. Elle était en permanence en colère et attendait désespérément que quelque chose la sauve. Oh bien sur, elle ne s’y trompait pas et ne nourrissait pas de rêves désespérés. Elle était cruellement fataliste et n’espérait aucune aide de l’extérieur. Si quelqu’un devait la sauver, c’était elle et elle seule.

12 août 2003

London avait bien préparé son coup. Et à vrai dire elle était plutôt fière d’elle. Tout était près. La jeune fille avait préparé un énorme sac à dos ou elle y avait rangé le nécessaire pour survivre ainsi que les affaires qui comptait pour elle. Elle avait même piqué la carte bleue de son père, était allée au distributeur et avait retiré une grosse somme d’argent. Elle était à deux doigts de partir, il ne lui restait plus qu’une seule chose à faire, écrire une petite lettre. Et cela faisait bien vingt minutes qu’elle restait là, plantée devant sa feuille avec ce qu’on appelle communément le syndrome de la page blanche. Puis finalement, l’adolescente se décida.

« Papa, Maman.

Quand vous lirez cette lettre, je serai déjà loin. Je m’en vais, je pars, j’essaie de me sauver. Alors par pitié, n’essayez pas de me retrouver pour me ramener dans cet enfer. Je me donne une chance de réussir dans la vie alors ne vous y opposez pas. De toute façon, même si vous essayez de me suivre, je ne me laisserai pas attraper aussi facilement.

Papa, c’est moi qui t’aie piqué de l’argent sur ton compte. Ce n’était pas malhonnête, c’est juste pour ma survie. Finalement, si je m’en sors, tu y seras pour quelque chose. Ce sera au moins une chose que tu auras réussie dans ta vie.

Je ne vais pas vous remercier de m’avoir élevé ainsi, je ne sais même pas si vous m’avez aimé. Je sais que vous ne vous rendez même pas compte de l’enfer que j’ai pu vivre ici, livrée à moi-même dès mes premières années. Alors c’est sans regret que je vais vous dire ce simple mot.
Adieu. »


London posa son stylo, pris du recul et admira sa lettre. On ne pouvait pas dire que c’était parfait, elle aurait voulu exprimer certaines choses différemment mais ce n’était pas trop mal. Elle plia sa feuille en trois, la glissa dans une enveloppe et la posa dans la cuisine. Ils allaient bien se lever pour manger ou pour boire. Enfin, elle sortit de l’appartement et ferma la porte sans un regard. Sa nouvelle vie pouvait commencer !  

23 Novembre 2007

London ferma son cahier d’un geste brusque et rangea ses affaires dans son sac. Ca allait bien les devoirs pour aujourd’hui. La jeune fille de dix-sept ans se déshabilla, enfila son pyjama et s’installa bien confortablement dans son lit. Elle n’avait pas toujours vécue aussi confortablement durant ses quatre années de fuite. Elle avait d’abord rejoint le nord de l’Ecosse pour descendre progressivement vers L’Angleterre. Elle était enfin arrivée à Londres et avait décidé que c’était désormais là qu’elle ferait sa vie. La jeune fille avait galéré, enchaînant petit boulot sur petit boulot et se faisant loger et nourrir chez les habitants. Elle avait tout essayé. De vendeuse à fermière, tout y était passé mais elle avait reçu plus d’amour qu’elle n’en avait jamais eu avec ses parents. Les familles qui l’accueillaient étaient toujours adorables avec elle et mine de rien, London était plus heureuse en cavale que chez elle.

Puis finalement Glasgow. Apparemment ses parents n’avaient jamais décidé de la suivre et elle en était bien contente. Avec l’argent amassé durant ces quatre ans, London était retournée à l’école et avait rattrapé son retard sans problème. Bien sûr, elle logeait dans une résidence étudiante, pas chère et elle comptait bien commencer des études d’infographiste l’année prochaine. C’est pourquoi l’adolescente s’était retrouvée un nouveau job et se faisait de l’argent pour payer ses études. Elle n’était pas malheureuse, bien au contraire, elle était justement bien contente d’avoir quitté ses parents. Bien que parfois son Irlande natale lui manquait mais le jeu en valait bien la chandelle.

27 décembre 2009

« Mademoiselle, vous êtes enceinte. »
« QUOI ??!! »

Ce n’était pas possible ! Pas de gamin, pas à vingt ans ! Pourtant le médecin répéta ce qu’il venait de dire. Pas de doute, elle avait bien entendue. London se cacha le visage avec ses mains et secoua la tête. Impossible, pas à elle. Elle ne savait même pas qui était le père ! Peut-être était-ce le mec blond qu’elle avait rencontré dans ce pub là,dans la rue de Scotland Street? Ou était-ce le brun aux yeux bleus du restaurant près de Kelvingrove Park ? Et si c’était le… Stop ! Aucun moyen de savoir, elle ne connaissait même pas leur nom. Et puis même, il y en avait trop… Si elle n’avait pas couché avec autant de mec aussi... Mais si on n’avait plus le droit de s’amuser un peu !

Mais ça ne pouvait pas lui arriver maintenant… Elle était enfin heureuse ! London avait son studio, un petit boulot et des études qui la passionnaient. Elle n’avait plus que deux ans à faire avant de décrocher son diplôme. Et elle l’aurait !

« Je veux avorter. »
« Je regrette mademoiselle, vous ne pouvez plus. Vous avez fait un déni de grossesse, vous en êtes à sept mois. »

OH MON DIEU! De toute façon, à chaque fois qu’il lui arrivait un truc bien dans sa vie, une autre partie de sa vie partait en cacahuète. C’était mathématique. Elle qui était venue parce qu’elle avait très mal au ventre depuis quelques jours, elle n’était pas déçue ! On lui annonçait qu’elle était enceinte, et de sept mois, formidable ! London se releva, paya le médecin sans un mot et sortit dans la rue. C’est alors qu’elle laissa libre court à ses émotion et les larmes inondèrent son joli visage. Et ce fut la première fois qu’elle crut à la fatalité.
 
3 janvier 2014

« Milo, mon chéri ! Viens par-là ! »

Le petit garçon trottina vers sa mère en lui tendant les bras qui s’accroupit pour le prendre dans ses bras. Elle le serra dans ses bras et lui fit un bisou sur la joue. Finalement London n’avait pas trop mal réussi sa vie selon son point de vue. Même si elle avait eu beaucoup de mal à accepter son fils et l’avait même rejeté durant ses premiers mois de sa vie, elle se rappela de sa propre enfance et ne voulait pas à tut prix qu’un autre enfant subisse le quart de ce qu’elle avait subi. Alors petit à petit les deux s’étaient apprivoisés jusqu’à devenir inséparable. La mère et le fils avait une relation tellement fusionnelle qu’il était difficile de se faire une place entre eux deux.

« Je t’aime Maman. »
« Moi aussi Milo. »

London eut un sourire attendri. Oh oui, qu’elle l’aimait son fils. Alors oui, elle n’était pas toute blanche et très clean. Dès qu'elle avait appris sa grossesse, elle avait pris ses affaires et était reparti en cavale. Elle ne voulait pas rester à Glasgow, sachant qu'elle pouvait croiser le père de Milo dans le métro, dans la rue, dans un magasin, que sais-je encore. Et London était repartie. Finalement, elle décida de s'arrêter là ou son elle avait accouché. Une ville moyenne de l'Ecosse, au bord de la mer, Stonehaven. Elle lui avait paru très bien. La jeune fille y avait donc fini ses études et avait commencé à travailler. Elle vivait bien, à l'aise, dans un bel appartement. Elle s'était calmée, ne buvait plus qu'en de rares occasions et ne couchait plus avec le premier venu. Il n'était pas question de refaire les mêmes erreurs du passé.

Il était clair qu'elle s’estimait heureuse mais ce que London regrettait c’était la routine qui s’était installée. Pour elle qui avait toujours été en mouvement, avoir un petit train-train, métro, boulot, Milo, dodo, ce n’était pas évident. Alors heureusement, parfois elle avait des petites distractions. London se rassit et tapa sur son clavier à une vitesse hallucinante. Son fils la regarda, intrigué.

« Tu fais quoi Maman ? »
« Je fais un truc pour mon travail. »

Ce qui était d'ailleurs complètement faux. Elle s'entraînait juste au codage informatique, afin de pouvoir un jour réussir à hacker un système. Mais ça, Milo ne devait pas le savoir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lilian A. Dixon

Lilian A. Dixon

rise out of the ground





› Célébrité : Nina Dobrev
› Crédits : avatar (c) liloo-59 — signature (c) tumblr + sin city + miss jackson (panic at the disco) + puscifer + lawless.

› Messages : 68
› Arrivée en ville : 21/06/2013

London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut Empty
MessageSujet: Re: London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut   London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut EmptyDim 16 Mar 2014 - 20:20

Kewkew toi <3
(C'est Meg ) Trop contente de te voir ici  London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut 2038268229 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
London A. Jackson

London A. Jackson

we will not destroy





› Célébrité : Emma Watson
› Crédits : avatar (c) shiya — signature (c) tumblr + supremacy (muse) + gangster squad + the place beyond the pines.

› Messages : 13
› Arrivée en ville : 16/03/2014
› Âge : 27

London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut Empty
MessageSujet: Re: London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut   London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut EmptyDim 16 Mar 2014 - 22:09

Meeeeegggg! I love you

Merci!  London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut 3067953961 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
D. Woody Knox

D. Woody Knox

rise out of the ground
(admin)





› Célébrité : casey affleck.
› Crédits : avatar (c) furiedheart. — signature (c) tumblr + cormac mccarthy + empire (kasabian) + watchmen.

› Messages : 469
› Arrivée en ville : 07/07/2013
› Âge : 25

London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut Empty
MessageSujet: Re: London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut   London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut EmptyDim 16 Mar 2014 - 22:18

Aaaaaah, London. London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut 3566303055 Que j'aime sa prétention et son caractère suffisant. London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut 3566303055 ET MOI JE SAIS QUI C'EST LE PAPA DE MILO HINHINHINHIN. London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut 776094333 London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut 776094333 London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut 1550255235
BIENVENUE PAR ICI MA TORTUNETTE EN TOUT CAS. London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut 1647550345 I love you, you know dat. London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut 2911767586 Je suis trop contente de revoir la petite London dans les parages. I love you J'espère que tu vas bien t'amuser avec elle, et que tu vas pouvoir l'exploiter à ta guise par ici. London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut 3067953961
Ta fiche est nickel, je te valide. London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut 960485486 Et je fais tous tes petits recensements, tu peux filer jouer. London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut 3067953961 J'ai hâte qu'on puisse exploiter ce lien, futurement London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut 1694424826
Amuse-toi bien London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut 1647550345 Et si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas surtout. London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut 1694424826 I love you I love you


congrats !

Bah ouais, si tu vois ça, c'est que bien évidemment tu as rejoint nos rangs ! Bref, pour t'aider à faire tes premiers pas ailleurs sur le forum, si tu as la grosse flemme de chercher les liens, j'vais t'faire une petite visite guidée. T'es prêt ? Tu verras, c'est pas bien compliqué.

Pour commencer, je te conseille fortement de passer du côté des DEMANDES, histoire de te trouver un logement et un boulot, ça peut servir. N'hésite pas à foncer te procurer un TÉLÉPHONE, et si tu as un peu de mal à trouver des LIENS ou des SUUJETS, fonce en chercher aux RECHERCHES, elles sont là pour ça ! Et la détente ? Le FLOOD n'attend que toi. Ah ouais, et n'oublie pas de VOTER POUR LE FORUM ! Et surtout, SURTOUT, si tu as besoin de quoique ce soit, n'hésite pas !

Sur ce, je te souhaite bon jeu parmi nous ! London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut 3002687872

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Daniel C. King

Daniel C. King

rise out of the ground





› Célébrité : Jake Gyllenhaal
› Crédits : tumblr, BOOGYLOU.

› Messages : 90
› Arrivée en ville : 20/02/2014
› Âge : 29

London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut Empty
MessageSujet: Re: London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut   London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut EmptyLun 17 Mar 2014 - 2:57

London, quel joli prénom <3

bienvenue.

_________________


C'est sans doute pourquoi on m'a donné deuxième chance dans cet accident à la con. Pour consoler. Consoler et effrayer. Ça rime bien, je trouve.  
Revenir en haut Aller en bas
http://dark-circus.forum-canada.com/
Shane Blackwood

Shane Blackwood

rise out of the ground





› Célébrité : Dane Deehan
› Messages : 22
› Arrivée en ville : 14/03/2014

London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut Empty
MessageSujet: Re: London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut   London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut EmptyLun 17 Mar 2014 - 16:41

♥♥♥ hey pretty !!
Revenir en haut Aller en bas
London A. Jackson

London A. Jackson

we will not destroy





› Célébrité : Emma Watson
› Crédits : avatar (c) shiya — signature (c) tumblr + supremacy (muse) + gangster squad + the place beyond the pines.

› Messages : 13
› Arrivée en ville : 16/03/2014
› Âge : 27

London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut Empty
MessageSujet: Re: London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut   London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut EmptyLun 17 Mar 2014 - 19:30

Merci à vous deux! I love you

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé







London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut Empty
MessageSujet: Re: London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut   London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

London - Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOW TO CATCH A MONSTER. :: Administratif :: the news aren't good :: présentations-