AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez
 

 Need a hero to save me now - Loïs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lilian A. Dixon

Lilian A. Dixon

rise out of the ground





› Célébrité : Nina Dobrev
› Crédits : avatar (c) liloo-59 — signature (c) tumblr + sin city + miss jackson (panic at the disco) + puscifer + lawless.

› Messages : 68
› Arrivée en ville : 21/06/2013

Need a hero to save me now - Loïs Empty
MessageSujet: Need a hero to save me now - Loïs   Need a hero to save me now - Loïs EmptyMar 25 Mar 2014 - 22:35


C'était une journée bien affreuse qui avait commencé. Et qui était en train de se terminer d'ailleurs. Un réveil difficile, une pluie apocalyptique qui vous glaçait jusqu'aux os, un brouillard à couper au couteau, des affaires de meurtres et de disparitions. Bienvenue à Stoneheaven, petite bourgade post apocalyptique! Malgré son épaisse veste en cuir doublée à l'intérieur, Dixon n'avait pu s'empêcher de grelotter toute la journée. Et ce n'est qu'une fois changée qu'elle se sentit mieux. Après avoir lâché son gilet pare balle et ses fringues de terrain trempée pour un slim noir, des bottines et son éternel veste en cuir restés bien au chaud dans le vestiaire qu'elle cessa d'avoir froid. S'observant un court instant dans le miroir des douches, elle fixa son reflet. Certes, le fait de regouter aux plaisirs de la nourriture après la mort lui avait fait prendre quelques kilos de plus que 7 ans en arrière, mais elle n'en restait pas moins jolie. Son carré lisse avait laissé place à d'épaisses boucles qui tombaient le long de son dos, sa peau était plus pâle qu'autrefois, mais cette nouvelle apparence lui permettait d'être moins reconnu par les autres. Personne ne se doutait que Lilian et Arizona puissent être une seule et même personne. Fort heureusement. Terminant d'enfiler son pull cintré, elle attrapa sa veste et courut vers son Impala pour éviter les trombes d'eau. Ah, son Impala. DOnnant une petite caresse satisfaite sur le volant de cuir, elle jeta à l'arrière du véhicule son sac à main haute couture, et attrapa un paquet de cigarette neufs dans. Allumant le petit tube avec son zippo, elle soupira de contentement en recrachant la fumée mentholée. Le meilleur moment de la journée. S'enfonçant un peu plus dans le siège conducteur, elle fredonna l'air rock qui passait sur sa radio à cet instant précis, attendant que ses collègues finissent leur patrouille. Si seulement ils savaient qu'elle roulait sans permis... Non pas qu'elle n'ait jamais essayé de le passer hein! Mais au bout de trois recalages, elle avait décidé de rouler sans. Elle savait conduire bordel, ce n'était une priorité à droite qui allait la tuer. Là pour le coup, ça avait plutôt été une balle dans le crâne, et elle n'avait même pas conduit en prime! Comme quoi.

La patrouille passée, Dixon enclencha le moteur et démarra. Elle n'avait pas envie de retrouver l'atmosphère silencieuse de son appartement, ni même les disputes de ses voisins quadra. Pour le coup, elle était plus branchée à l'idée de boire un verre et danser, quitte à passer pour une allumée. AU DIABLE LES PREJUGES! Et de toute manière, c'était ça ou déprimer chez elle. Le choix était vite vu. Jetant son mégot par la fenêtre, elle alluma une seconde cigarette immédiatement, quand sa voiture se mit soudain à cahoter. Oh. Mauvaise pioche ça... Fronçant les sourcils en regardant son volant trembloter, elle remarqua que la vitesse baissait aussi.

-Non. Non, non, non... T'as pas le droit de faire ça!

Donnant un coup d'accélérateur pour booster son petit bijou, ce dernier se contenta de cahoter une dernière fois avant de s'arrêter complètement, la plantant au beau milieu de la route. Déserte à cause de la pluie of course. Il n'y avait qu'une solution; sortir et regarder le moteur.
Maudissant le temps pourri de l'Ecosse, la Yankee serra les dents en sentant la morsure de l'eau glacée le long de son cou, ruinant illico ses cheveux en les collant contre son visage. Le retour à la vie, la flotte, ses bottines à 200 dollars ruinés... Y'avait un moment ou le sort allait arrêter de s'acharner contre elle oui ?
Ouvrant le capot en cherchant sans succès une raison de panne, touchant à peu près à tous les fils ou bougies qu'elle pouvait approcher, Dixon finit par se faire une raison et rentra à nouveau dans sa voiture, trempée et démoralisée. Elle n'avait plus qu'à attendre une heure décente pour réussir à joindre une dépanneuse et rentrer. Pour la première fois depuis son retour sur terre, elle eut vraiment envie de pleurer. De fondre en larme comme une gamine et de se rouler contre un oreiller. Elle se surprit même à vouloir écouter une musique déprimante. Du Céline Dion, ou Birdy. Un truc qui l'achèverait, ce serait pas si mal après sa journée pourrie. Au lieu de ça, elle se contenta de jeter sa veste en cuir trempée sur le siège passager, remarquant que son pull au moins était parfaitement sec, mit le chauffage en marche pour sécher ses boucles et se ralluma une cigarette. Elle n'avait pas de cd déprimant dans sa voiture, aussi se contenta t-elle d'écouter les ballades un peu rock de sa radio, laissant la fumée s'échapper toute seule de ses lèvres. Un coup d'oeil à son smartphone lui indiqua qu'il vivait ses dernières minutes de batterie, aussi le jeta t-elle lui aussi sur le siège arrière. Ah, cette envie de tout plaquer. Ca faisait longtemps qu'elle ne s'était pas sentie aussi abattue tiens. Reculant son siège au maximum, elle allongea ses jambes sur le tableau de bord sans cesser de fumer, écouta la musique déprimante de sa radio, et recracha sa bouffée de nicotine.

La soirée promettait d'être très, très longue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Loïs Campbell

Loïs Campbell

we will not destroy





› Célébrité : Jensen Ackles
› Messages : 74
› Arrivée en ville : 22/01/2014

Need a hero to save me now - Loïs Empty
MessageSujet: Re: Need a hero to save me now - Loïs   Need a hero to save me now - Loïs EmptyDim 13 Avr 2014 - 20:10

" ...Et n'oublies pas la poubelle et les lumières à l'arrière comme la dernière fois ! "

C'est avec un peu -non, beaucoup d’appréhension que Loïs quittait plus tôt le Dipper's, sous les mots rassurants de James Bannerman qui avait la responsabilité de fermer le resto routier ce soir là. C'était un bon employé, mais jeune et maladroit, il avait un surtout secret qu'il avait failli répandre au grand jour en même temps que son sang noir et épais de mort vivant dans l'arrière cuisine. Loïs réprima un frisson. Il lui faisait confiance sans se questionner d'avantage, et se trompait rarement. Mais il n'aimait pas partir plus tôt, parce qu'il s'en sentait la responsabilité. C'était lui tout craché.

Sa cigarette écrasée au sol il s'apprêtait à rentrer à pieds. Ce soir, contrairement à son habitude, il avait laissé sa belle chez lui. Lorsqu'il pensait à son Impala avec laquelle il avait fait tant de chemin, il n'employait que des termes féminins élogieux, et pour cause : ils en avaient fait du chemin ensembles et elle lui était toujours restée fidèle. Sous le porche en bois près de la décharge elle était encore une fois le capot ouvert, en attente de faire peau neuve sous les mains expertes de Loïs. C'était son passe temps, et aussi une passion. Il avait échangé le poste de gardien de la ferraillerie au bord de la ville contre la bicoque qui lui servait à présent de maison pour pouvoir continuer à l'entretenir. Il rentrait donc à pieds pour une fois et pensait avoir fait le bon choix jusqu'à ce que la première goutte de pluie ne tombe sur son nez aux taches de rousseurs, suivie rapidement d'une seconde, puis d'une autre. Il habitait à l'extérieur de la ville et même en accélérant le pas à mesure que les nuages avançaient dans le ciel noir de la nuit, il se rendit à l'évidence. Il allait sans doute devoir passer la soirée à l'abri dans un bar du centre ville en attendant que la pluie cesse. Aux vues des trombes d'eau qui s'abattaient sans pitié sur lui et son blouson peu imperméable, ça pouvait même durer jusqu'au petit matin.

C'est seulement en s'abritant sous la tonnelle d'une boutique de fleurs qu'il vit l'apparition inattendue de cette soirée pluvieuse. Il n'y avait pas beaucoup d'impalas dans le coin, ce n'était pas un modèle répandu dans la région et sous le halo de lumière du lampadaire il ne pouvait pas la manquer. Il ne pouvait pas non plus ignorer son T shirt et le bas de son jean collé à sa peau comme une seconde, il n'était ni frileux ni d'un naturel colérique, et ne blâmait pas le sort pour ce qui lui arrivait. Plutôt posé et calme, il observait plutôt le véhicule pour le temps de répit qu'il disposait avant de partir en quête d'un intérieur plus accueillant lors d'une éclaircie dans ce déluge. Elle était splendide, d'une couleur différente de la sienne et sans doute pas aussi bichonnée de l'extérieur ou de l'intérieur, mais splendide tout de même. Il pouvait voir que quelqu'un était réfugié à l'intérieur, et ne tarda pas à comprendre pourquoi elle restait à l'arrêt. La fumée qui se dégageait du capot ne venait pas du tabac que sa propriétaire exhalait. Comme devant un animal blessé, Loïs ne pouvait s’empêcher un peu d'empathie pour le véhicule, aussi idiot que ça puisse paraître. Et pour le conducteur. C'est alors que les goutes se firent plus rares et qu'il pris une décision.

Ses pas le menèrent devant la vitre avant et il y frappa deux coups disctincs. A travers l'eau qui ruisselait sur son visage et sur la vitre il pouvait voir qu'il s'agissait d'une jeune femme, et qu'elle avait les pieds sur le tableau de bord. Un frisson qui n'avait rien à voir avec le froid le parcouru. C'était quelque chose qu'il ne s'était que rarement résolu à faire, aussi idiot que ça puisse paraître, à part les longues nuits sur la routes et il avait alors prit des précautions. Même fumer à l'intérieur de l’habitacle était hors de question chez lui. Pourtant Loïs avait tendance à fumer comme un pompier. Peut être qu'il allait un peu loin dans la préservation.

" Excusez moi... je peux vous aider ? "

Il avait bien sur conscience que la pluie allait reprendre de plus belle et qu'il serait incapable d'un quelconque diagnostique sous un déluge pareil, mais c'était plus fort que lui. Il avait toujours pris ce rôle de grand frère dans toutes les situations, bien que fils unique, et devant quelqu'un en difficulté il se retrouvait à se plier en quatre sans chercher quoi que ce soit en retour. Aussi solitaire qu'un ours, il allait pourtant aider son prochain. Sans doute y trouvait-il quelque chose pour lui aussi. C'était probablement aussi la raison pour laquelle il restait à Stonehaven. Ici il pouvait aider les gens et se sentir utile. Aider son ami Jack, le jeune Charley Cavendish qui l'avait accueilli aussi. Il avait passé plusieurs mois dans d'autres bled sans pour autant ressentir ce qu'il ressentait ici. Appartenir à une ville. Avoir un endroit à lui. Avoir envie de rester.


_________________


❝ Would you lie with me and just forget the world?  ❞
I know how you look in a mirror and hate what you see

Revenir en haut Aller en bas
 

Need a hero to save me now - Loïs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOW TO CATCH A MONSTER. :: Administratif :: the news aren't good :: sujets rps-