AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez
 

 Uptown boy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shane Blackwood

Shane Blackwood

rise out of the ground





› Célébrité : Dane Deehan
› Messages : 22
› Arrivée en ville : 14/03/2014

Uptown boy Empty
MessageSujet: Uptown boy   Uptown boy EmptyLun 14 Avr 2014 - 19:40


Uptown boy Deechou_zps235cc061

Le temps est quelque chose de terriblement fluctuant, et subjectif. Il dépend de quel côté du mur de l'école on se trouve, tout d'abord. Une heure de cours peut paraître bénigne mais elle semblera durer une éternité assis sur la chaise rigide et accoudé près de la fenêtre de la classe d'histoire, les yeux rivés dehors ou sur la trotteuse de la pendule au dessus du tableau noir. La mouche qui se pose sur le front du professeur rigide et vieillissant a presque l'air de voler au ralenti. Shane préférait de loin les heures passées de l'autre côté de la barrières, aussi courtes semblaient elles.

Il avait calculé les différentes façons de s'y prendre pour se tirer de ce calvaire. Dans chacun des cas, il avait du se rendre à l'évidence que de ces journées il ne s'en tirerait pas sans un minimum de présence, malgré l'inutilité et le coté rédhibitoire de ce qu'on essayait de lui fourrer dans le crâne. Difficile d'avoir le gout de l'apprentissage, lorsqu'on n'avait déjà pas le gout de la vie. Mais son père ne lui laissait pas le choix. Penser à leur marché lui faisait froid dans le dos. Et il avait appris qu'en feignant l'intérêt minimum et se montrant aussi angélique que possible à l'école privée Dunnottar on lui ficherait royalement la paix. Et on lui pardonnerait même ses escapades, si tant est qu'il montre un visage suffisamment retentissant.

Lorsque la sonnerie retenti, il balança son sac en bandoulière par dessus son épaule, et prit la sortie parmi toutes les têtes blondes et brunes de sa classe. Une chose qu'ils avaient en commun, une coupe de cheveux et un uniforme impeccable. Un air suffisant, aussi, et une famille aisée la plupart du temps. Il évitait Thomas Jefferson du regard. Pas qu'il aie peur d'une quelconque représailles de sa part, leurs petites virées secrètes derrière les buissons de la cour entre les heures de pauses resteraient entre eux s'il ne voulait pas de problème. Et Shane savait causer des problèmes. Il n'avait simplement pas envie de voir ses oreilles rougir de colère à la façon dont il l'avait précédemment rejeté. Il se lassait de ses jouets assez rapidement, comme du reste.

Plutôt que de rester en étude il préférait errer en ville ou dans le parc avant de rentrer chez lui. Il n'avait pas hâte de retrouver la pression étouffante des murs de sa grande maison.

Une fois sorti et tous les élèves dispersés, il sort une clope de son sac de cuir en bandoulière, et l'allume en s'assurant qu'aucun surveillant ne sera là pour l’emmerder. Il n'a pas peur de l'autorité pour ainsi dire, mais les répercutions peuvent être tellement barbantes que certains jours, comme celui ci, il n'a pas envie d'essayer. A son visage doux et ses yeux bleus beaucoup se plaisent à croire que Shane Blackwood est aussi pur et sincère que le laisse entrevoir son sourire. Ceux ci ont tort, à plus forte raison lorsqu'il a décidé qu'il n'avait plus rien à perdre.

Cette routine il la connaissait par coeur. C'était la même qui lui avait commandé de tout arrêter la première fois. L'inutilité de sa vie si parfaite aux yeux des autres, qui n'avait aucun attrait à ses yeux. Ca et le fait qu'il vivait dans une solitude parfaite, même entouré de sa cour de gens plus ou moins fréquentables, et que personne jusqu'ici n'avait réussi à le toucher ou l'émouvoir. Alors depuis son retour, il passait son temps entre coma morose ou bien à profiter de ce que sa réputation lui offrait comme libertés. C'était là la seule chose qui le maintenait à flot. Il avalait la fumée et regardait le ciel sans vraiment le voir avant de se décider à prendre à gauche.

Et c'est là qu'il les entendit.

" Tain, tu vas le filer, ton blouson, connard ! "
" Et ta thune tant que t'y es ! "

Les voix étaient familières et il n'était pas de ces gens qui volent au secours d'un inconnu, même si c'était en son pouvoir. Thomas Jefferson et sa petite cour d'admirateur aux cous de taureaux en avaient manifestement après quelqu'un. Pour une fois que ce n'était pas lui qui donnait les ordres. Shane retroussa ses lèvres et enfonça ses mains dans sa veste pour sentir le fer de son arme de poing. Un ange, pensaient les autres, vraiment. Il passait devant la ruelle pour la dépasser sans s'en faire d'avantage, et accrocha le visage pâle d'un garçon, un filet noir qui coulait le long de son menton et des yeux aussi clairs que les siens. Il l'avait déjà vu, lui semblait-il. Pourtant il avait tout d'un étranger, et surtout rien qui ne collait avec le décors de ce quartier bourgeois. Il avait tout du mauvais garçon plutôt, comparé aux gosses de riches qui l'encerclaient.

" Putain les mecs regardez moi ça... c'en est un ! On va lui faire sa fête ! "

Le coeur de Shane ne fit qu'un tour. Lui qui ne se réveillait que rarement, depuis son retour à la vie. Ses battements étaient plus rares que ceux des vivants, et le rapprochaient comme son teint et sa température de la mort qu'il avait voulu embrasser. Un... comme lui ?

Il arrêta ses pas de l'autre côté de la route.

Revenir en haut Aller en bas
 

Uptown boy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOW TO CATCH A MONSTER. :: Administratif :: the news aren't good :: sujets rps-